DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pas de blanc seing pour le glyphosate au Parlement européen


Le bureau de Bruxelles

Pas de blanc seing pour le glyphosate au Parlement européen

Le Parlement européen refuse de prolonger de 15 années supplémentaires l’autorisation du glyphosate. Les députés veulent réduire ce délai à 7 ans. Cette substance chimique, utilisée dans de nombreux pesticides comme le Round Up, inquiète les élus car elle serait cancérogène. Les parlementaires appellent donc la Commission européenne à revoir sa copie même si ce vote n’a rien de contraignant. Pour la co-présidente des Verts il suffit maintenant d’appliquer la réglementation européenne. « Selon les règles de l’Union européenne sur les pesticides, le glyphosate ne pourrait pas recevoir d’autorisation car l’Organisation mondiale de la santé le définit comme : cancérogène probable », précise Rebecca Harms.
Pour alerter les eurodéputés, le groupe des Verts s’est lancé dans une collecte d’urine des élus. Ils ont même demandé un échantillon au Commissaire européen chargé de la Santé qui n’a pas voulu se prêter au jeu. Selon Vytenis Andriukaitis « un tel test ne peut être réalisé que dans le contexte d’essais cliniques ».
La Commission européenne souhaite pour sa part renouveler pour 15 ans l’autorisation du glyphosate. Une nouvelle réunion du comité d’experts doit se réunir les 18 et 19 mai prochain pour trancher cette question.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Le geste déplacé d'un député européen