DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE veut empêcher de nouveaux drames migratoires


Le bureau de Bruxelles

L'UE veut empêcher de nouveaux drames migratoires

La politique migratoire était au cœur de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne. Un an après le naufrage d’un bateau qui a fait près de 800 morts en Méditerranée, les 28 ont évoqué les différentes mesures mises en place pour empêcher de nouveaux drames. L’opération Sophia a ainsi permis ces six derniers mois de sauver 13 000 personnes dont 800 enfants. Elle a aussi entraîné la neutralisation de 104 navires et l’arrestation de 68 personnes suspectées de trafic d‘êtres humains. Mais la chef de la diplomatie européenne étudie d’autres options pour renforcer ce dispositif. « Nous voulons discuter avec les autorités libyennes sur la possibilité d‘étendre l’opération Sophia à la formation des gardes-côtes libyens. Ce serait une solution pour renforcer le soutien que nous pouvons apporter à ce pays pour gérer le flux migratoire et empêcher de nouveaux drames », précise Federica Mogherini. Une autre mesure serait d’autoriser les navires de l’Union à intervenir directement dans les eaux territoriales libyennes. Mais cette dernière option n’est possible que sur demande du gouvernement ou par un accord international.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Brexit: pour et contre s'affrontent à coups de dépliants dans les rues