DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Lancement de Sentinel - 1B, satellite d'observation de la Terre


monde

Lancement de Sentinel - 1B, satellite d'observation de la Terre

Reporté trois fois de 24 heures, le lancement de la fusée russe Soyouz a bien eu lieu lundi soir depuis Kourou en Guyane française. Deux reports étaient dus à la météo, un troisième à “une anomalie sur la centrale à inertie de Soyouz”. Le lanceur russe doit mettre sur orbite deux satellites, dont l’un, Sentinel-1B, aura pour mission de surveiller l’environnement.

“Il y a un tas d’applications notamment liées à la détection des glissements de terrain, les inondations, les mouvements du sol, ce qui nous amène aussi aux services d’urgence, nous assistons tous ces types d’urgences. Quand il y a un séisme, nous pouvons réaliser des cartes des mouvements de terrain, avant et après. Nous avons des cartes montrant la dérive des glaces qui peuvent mettre en danger la navigation. Les nappes de pétrole peuvent être très bien observées grâce aux radars”, explique le directeur des programmes d’observation terrestre de l’agence spatiale européenne.

Les boosters de Soyouz, une fois vidés, sont largués pour alléger la fusée.

L’autre satellite mis en orbite, Microscope, a pour mission de vérifier les fondements de la physique pour des applications futures.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Luxleaks : ouverture du procès des lanceurs d'alerte au Luxembourg