EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Lancement de Sentinel - 1B, satellite d'observation de la Terre

Lancement de Sentinel - 1B, satellite d'observation de la Terre
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Reporté trois fois de 24 heures, le lancement de la fusée russe Soyouz a bien eu lieu lundi soir depuis Kourou en Guyane française. Deux reports

PUBLICITÉ

Reporté trois fois de 24 heures, le lancement de la fusée russe Soyouz a bien eu lieu lundi soir depuis Kourou en Guyane française. Deux reports étaient dus à la météo, un troisième à “une anomalie sur la centrale à inertie de Soyouz”. Le lanceur russe doit mettre sur orbite deux satellites, dont l’un, Sentinel-1B, aura pour mission de surveiller l’environnement.

“Il y a un tas d’applications notamment liées à la détection des glissements de terrain, les inondations, les mouvements du sol, ce qui nous amène aussi aux services d’urgence, nous assistons tous ces types d’urgences. Quand il y a un séisme, nous pouvons réaliser des cartes des mouvements de terrain, avant et après. Nous avons des cartes montrant la dérive des glaces qui peuvent mettre en danger la navigation. Les nappes de pétrole peuvent être très bien observées grâce aux radars”, explique le directeur des programmes d’observation terrestre de l’agence spatiale européenne.

Les boosters de Soyouz, une fois vidés, sont largués pour alléger la fusée.

Les boosters de Soyouz, désormais vides, sont largués pour alléger la fusée #VS14#Microscopepic.twitter.com/jduD9JbyzI

— CNES (@CNES) 25 avril 2016

L’autre satellite mis en orbite, Microscope, a pour mission de vérifier les fondements de la physique pour des applications futures.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins quatre morts dans des inondations en Arménie

Papouasie-Nouvelle-Guinée : 7900 personnes évacuées de peur d'un nouvel éboulement

Inondations au Brésil : au moins 66 morts et 101 disparus