DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Conflit syrien : les négociations de paix piétinent

monde

Conflit syrien : les négociations de paix piétinent

Publicité

Aucune avancée majeure n’est ressortie de la nouvelle réunion sur la Syrie, qui a eu lieu ce mardi à Vienne. Pas de date de reprise des pourparlers de paix, ni de date butoir pour la mise en place d’un organe syrien de transition politique. L’objectif prioritaire demeure l‘établissement d’un cessez-le-feu durable, qui est régulièrement mis à l‘épreuve.

“Aucun d’entre nous ne peut être satisfait de la situation en Syrie, qui reste vraiment inquiétante, souligne le secrétaire d‘État américain John Kerry. Nous sommes tous préoccupés par les niveaux de violence qui ont éclaté ces derniers jours. La Russie et les Etats-Unis travaillent en étroite collaboration, avec des personnes de haut niveau, qui sont entièrement dévouées à leur tâche.”

“La violence a reculé depuis la déclaration du cessez-le-feu en février, souligne pour sa part le chef de la diplomatie russe. Sergueï Lavrov a par ailleurs insisté sur le fait que “la Russie ne soutenait pas Bachar al-Assad, mais qu’elle appuyait l’armée syrienne contre le terrorisme.” Enfin, il a estimé que l’accès à “l’aide humanitaire s‘était amélioré.”

Et justement, l’une des principales annonces de cette réunion de Vienne concerne l’aide humanitaire. À partir du 1er juin, les villes assiégées recevront des vivres et des médicaments par largage aérien, si l’ONU se voit refuser l’accès aux zones, où les populations manquent de tout.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article