EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Conflit syrien : les négociations de paix piétinent

Conflit syrien : les négociations de paix piétinent
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Aucune avancée majeure n'est ressortie de la nouvelle réunion internationale sur la Syrie, qui a eu lieu ce mardi à Vienne. Pas de date de reprise des pourparlers de paix, ni de date butoir pour la

PUBLICITÉ

Aucune avancée majeure n’est ressortie de la nouvelle réunion sur la Syrie, qui a eu lieu ce mardi à Vienne. Pas de date de reprise des pourparlers de paix, ni de date butoir pour la mise en place d’un organe syrien de transition politique. L’objectif prioritaire demeure l‘établissement d’un cessez-le-feu durable, qui est régulièrement mis à l‘épreuve.

“Aucun d’entre nous ne peut être satisfait de la situation en Syrie, qui reste vraiment inquiétante, souligne le secrétaire d‘État américain John Kerry. Nous sommes tous préoccupés par les niveaux de violence qui ont éclaté ces derniers jours. La Russie et les Etats-Unis travaillent en étroite collaboration, avec des personnes de haut niveau, qui sont entièrement dévouées à leur tâche.”

#ISSG mtg focused on reducing violence in #Syria, increasing humanitarian access & advancing a political transition. pic.twitter.com/6VHnGEoQA9

— John Kerry (@JohnKerry) 17 mai 2016

“La violence a reculé depuis la déclaration du cessez-le-feu en février, souligne pour sa part le chef de la diplomatie russe. Sergueï Lavrov a par ailleurs insisté sur le fait que “la Russie ne soutenait pas Bachar al-Assad, mais qu’elle appuyait l’armée syrienne contre le terrorisme.” Enfin, il a estimé que l’accès à “l’aide humanitaire s‘était amélioré.”

Et justement, l’une des principales annonces de cette réunion de Vienne concerne l’aide humanitaire. À partir du 1er juin, les villes assiégées recevront des vivres et des médicaments par largage aérien, si l’ONU se voit refuser l’accès aux zones, où les populations manquent de tout.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouveaux rounds de discussions sur la Syrie à Vienne

Syrie : le premier convoi d'aide humanitaire empêché d'entrer dans Deraya

Syrie: tractations diplomatiques pour remettre sur pied le cessez-le-feu