DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les routiers de l'Est contre le salaire minimum français et allemand

Le bureau de Bruxelles

Les routiers de l'Est contre le salaire minimum français et allemand

Publicité

Les transporteurs routiers d’Europe Centrale ont manifesté leur mécontentement à Bruxelles. Ils s’opposent à la loi Macron qui prévoit d’appliquer un salaire minimum à tous les camionneurs qui traversent la France. Une mesure similaire existe déjà en Allemagne depuis 2015 mais elle est contestée par les routiers de l’Est.

“Si l’Allemagne et la France légifèrent sur le salaire des transporteurs, ça ne va pas augmenter le salaire des conducteurs”, prévient Dávid Bobál, transporteur hongrois. “Cette charge supplémentaire va mettre nos sociétés de transport en difficulté. En fait, ils essayent juste de nous expulser du marché”.

Pour la France, cette loi est une arme pour lutter contre la concurrence déloyale. Pour les transporteurs de l’Est, c’est du protectionnisme. Ils demandent à la Commission européenne de vérifier la conformité de ce texte avec le droit européen. Une procédure similaire est déjà ouverte en Allemagne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles