DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Prêtre assassiné en France : les représentants des cultes invités à l'Élysée

monde

Prêtre assassiné en France : les représentants des cultes invités à l'Élysée

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

“Jeter les Français les uns contre les autres”. C’est l’objectif ce ce nouvel attentat, a affirmé le Premier ministre français Manuel Valls, invité du journal télévisé de TF1 ce mardi soir, lors duquel il a mis en garde contre le risque d’une “guerre des religions”.

“Tuer un prêtre, c’est profaner la République”, a déclaré depuis l‘Élysée François Hollande qui s‘était rendu plus tôt ce mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray, où un prêtre a été assassiné dans son église par deux hommes se réclamant du groupe État islamique. Le président français a appelé à mener la “guerre” par “tous les moyens” au groupe djihadiste, mais “dans le respect du droit”.

“Je vous dois aussi cette vérité : cette guerre sera longue. Ce qui est visé c’est notre démocratie. Elle est la cible, elle sera notre bouclier. C’est notre unité qui fait notre force, alors Françaises Français, faisons bloc. C’est ainsi que nous gagnerons la guerre contre la haine et contre le fanatisme” a déclaré le président depuis le palais de l’Élysée.

Après avoir appelé le pape François pour lui exprimer le “chagrin du peuple français”, François Hollande a reçu l’archevêque de Rouen, primat de Normandie, Mgr Dominique Lebrun. Encore sous le choc, ce dernier s’en remet à Jésus Christ :

“On vous a dit d’aimer, et bien moi je vous dis d’aimer vos ennemis et même de prier pour eux. Quand je lis cette phrase je me dis : aimer ses ennemis est-ce que c’est possible? Je vais essayer. Au moins je vais prier pour eux” a proféré Mgr Dominique Lebrun devant les caméras sur le parvis du palais.

L’exécutif français s’est encore attiré les foudres de l’opposition, qui réclame un nouveau durcissement du dispositif antiterroriste. Pour Nicolas Sarkozy, les “arguties juridiques” du gouvernement ont mené à une “action incomplète”. Marine Lepen a sous-ligné la “responsabilité immense” de “tous ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans”.

François Hollande réunira un Conseil de sécurité et de défense ce mercredi matin, après avoir reçu les représentants des différents cultes à l‘Élysée.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article