DERNIERE MINUTE

Prêtre assassiné en Normandie : musulmans et chrétiens prient ensemble

A l'entrée de la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray, une pancarte : "Mosquée en deuil", trois jours après l'assassinat d'un prêtre revendiqué par Daesh.

Vous lisez:

Prêtre assassiné en Normandie : musulmans et chrétiens prient ensemble

Taille du texte Aa Aa

Une minute de silence et de prière commune pour rendre hommage au Père Jacques Hamel.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Nous sommes appelés à construire des ponts et non des murs."

Père Auguste Moanda Curé de la paroisse Saint-Etienne

Devant l‘église de Saint-Etienne-du-Rouvray, les musulmans et les chrétiens de la petite ville de Normandie se recueillent ensemble, trois jours après l’assassinat du prêtre à la retraite revendiqué par l’Etat islamique.

Quelques minutes plus tôt, le curé actuel de la paroisse Saint-Etienne s’est rendu à l’heure de la prière dans la mosquée de la commune, qui avait été construite sur un terrain cédé par l‘église. Les deux lieux de culte sont très proches l“un de l’autre.

A l’entrée de la mosquée Yahya, cette affiche : “Mosquée en deuil“.

Cet événement doit nous aider à raffermir nos liens d’amitié et de fraternité,a souligné le Père Auguste Moanda. Nous sommes appelés à construire des ponts et non des murs. Vous savez dans notre humanité, de plus en plus, ce sont des murs qui sont en train d‘être construits; et nous, des hommes, des croyants nous devons montrer, je crois, l’exemple pour mettre des ponts entre nous“.

Le prêtre a également pointé du doigt le risque d’amalgame et a appelé à la solidarité entre les communautés religieuses. “Vous partagez notre douleur. Cette douleur est aussi la vôtre“, a-t-il ajouté.

Même message de rassemblement pour Abdellatif Hmito, l’imam de Oissel, une ville voisine, qui était aussi présent pour la prière du vendredi :
(Seigneur) ferme nos coeurs à toutes les sirènes de la haine, à toutes les sirènes du meurtre, à toutes les sirènes qui font croire qu‘ôter la vie d’un innocent pourrait laver l’affront que subissent certainement beaucoup de musulmans à travers le monde.

L’abbé tué était connu pour être un fervent partisan du dialogue interreligieux. Mohammed Kariba, l’imam de Saint-Etienne-du-Rouvray, s’est déclaré “abasourdi“ par sa mort.

Le Conseil français du culte musulman a invité tous ses fidèles à se rendre à la messe ce dimanche, dans l‘église la plus proche de chez eux, en signe de soutien.

avec AFP