DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Argentine : l'ex-présidente entendue dans une affaire de favoritisme


Argentine

Argentine : l'ex-présidente entendue dans une affaire de favoritisme

L’ex-présidente argentine de nouveau convoquée par la justice. Cristina Kirchner a comparu lundi devant un juge à Buneos Aires pour une affaire de favoritisme dans l’attribution de marchés publics.
L’ancienne présidente est arrivée au palais de justice sous bonne escorte. Elle crie au complot politique mais ce n’est pas l’avis de l’actuel président argentin.

Mauricio Macri: “Le système judiciaire doit agir de manière indépendante. Et nous ne sommes liés en rien à cette procédure, explique Mauricio Macri. “L’Argentine doit respecter sérieusemenrt la démocratie et la démocratie signifie l’indépendance des pouvoirs. (…) Nous voulons que toute la vérité soit faite autour de ces allégations.”

La justice cherche à savoir si l’ex-présidente a favorisé l’attribution de marchés publics à l’homme d’affaires Lazaro Baez, un proche du clan Kirchner.

Cristina Kirchner a été accueillie lundi au tribunal par plusieurs milliers de sympathisants qui accusent la justice d‘être instrumentalisée.
L’ancienne présidente fait actuellement l’objet de plusieurs enquêtes judiciaires.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Tensions à Paris autour de l'accueil des migrants