DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quelle alliance pour la présidence du Parlement européen ?


Le bureau de Bruxelles

Quelle alliance pour la présidence du Parlement européen ?

C’est au mois de janvier que Martin Schulz abandonnera la présidence du Parlement européen. Mais avant de laisser sa place, le social-démocrate allemand a voulu s’exprimer devant les eurodéputés pour évoquer les risques qui menacent l’avenir de l’Union européenne. « Partout sur le continent les clivages et les ultranationalistes progressent à nouveau, ceux qui dressent les gens les uns contre les autres », prévient-il.
Selon un accord politique c’est aux conservateurs que revient la présidence du Parlement. Mais avec Gianni Pittella les sociaux-démocrates ont l’intention de mener la bataille politique. Pour le parlementaire italien l‘élection à venir symbolise « la fin d’un cycle politique, une phase marquée par la coopération entre les socialistes, le parti populaire et les libéraux ». Cette candidature met fin de facto à la grande coalition entre sociaux-démocrates et conservateurs. Ce n’est pourtant pas l’analyse du candidat du Parti populaire. Selon Antonio Tajani le principe de cette alliance est toujours d’actualité. «  Pour nous l’accord traditionnel est l’accord avec les socialistes, les libéraux et on va voir avec les verts », souligne-t-il. En cas de victoire d’Antonio Tajani, le Parti populaire européen détiendrait alors les présidences des trois principales institutions européennes.

ALL VIEWS

Touchez pour voir