Quelle alliance pour la présidence du Parlement européen ?

Quelle alliance pour la présidence du Parlement européen ?
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

C’est au mois de janvier que Martin Schulz abandonnera la présidence du Parlement européen.

PUBLICITÉ

C’est au mois de janvier que Martin Schulz abandonnera la présidence du Parlement européen. Mais avant de laisser sa place, le social-démocrate allemand a voulu s’exprimer devant les eurodéputés pour évoquer les risques qui menacent l’avenir de l’Union européenne. « Partout sur le continent les clivages et les ultranationalistes progressent à nouveau, ceux qui dressent les gens les uns contre les autres », prévient-il.
Selon un accord politique c’est aux conservateurs que revient la présidence du Parlement. Mais avec Gianni Pittella les sociaux-démocrates ont l’intention de mener la bataille politique. Pour le parlementaire italien l‘élection à venir symbolise « la fin d’un cycle politique, une phase marquée par la coopération entre les socialistes, le parti populaire et les libéraux ». Cette candidature met fin de facto à la grande coalition entre sociaux-démocrates et conservateurs. Ce n’est pourtant pas l’analyse du candidat du Parti populaire. Selon Antonio Tajani le principe de cette alliance est toujours d’actualité. « Pour nous l’accord traditionnel est l’accord avec les socialistes, les libéraux et on va voir avec les verts », souligne-t-il. En cas de victoire d’Antonio Tajani, le Parti populaire européen détiendrait alors les présidences des trois principales institutions européennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les demandes des agriculteurs nécessitent des solutions rationnelles pour "surmonter les préjugés" à l'égard de l'Ukraine, selon Kyiv

Elections européennes : les Socialistes européens souhaitent renouer avec "l'Europe sociale"

Nicolas Schmit, candidat socialiste à la présidence de la Commission européenne