DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Appels à la vengeance en Turquie après l'attentat de Kayseri


Turquie

Appels à la vengeance en Turquie après l'attentat de Kayseri

Des ultranationalistes turcs hurlent leur colère et appellent à la vengeance à Kayseri, après l’attentat survenu dans leur ville.

Au moins 14 soldats ont été tués par un kamikaze dans l’attaque à la bombe de leur bus, ce samedi, dans le centre du pays.

56 personnes ont été blessées. Six d’entre elles sont toujours dans un état grave.

Une cérémonie funéraire a eu lieu en fin de journée sur le tarmac de l’aéroport de Kayseri en présence d’une partie des familles et de hauts-gradés de l’armée.

L’exécutif turc attribue l’attentat-suicide au PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan.

Des composants identiques à l’attaque du stade de Fenerbahçe, remontant au 11 décembre, auraient été retrouvés sur les lieux.

L’attentat de la semaine dernière avait été revendiqué par un groupe radical kurde, les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), qu’Ankara voit comme une émanation du PKK.

15 personnes ont déjà été arrêtées dans le cadre de l’enquête.

Suite à l’attaque de Kayseri, les locaux du HDP, le principal parti pro-kurde, ont été saccagés dans une demi-douzaine de villes par des groupes nationalistes.

Avec agences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Allemagne

Allemagne: l'homme suspecté d'avoir poussé une jeune fille dans le métro de Berlin a été arrêté