Appels à la vengeance en Turquie après l'attentat de Kayseri

Appels à la vengeance en Turquie après l'attentat de Kayseri
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Turquie rend hommage à ses soldats, tués dans un attentat ce samedi dans le centre du pays. Les autorités pointent une nouvelle fois du doigt les Kurdes du PKK.

PUBLICITÉ

Des ultranationalistes turcs hurlent leur colère et appellent à la vengeance à Kayseri, après l’attentat survenu dans leur ville.

Au moins 14 soldats ont été tués par un kamikaze dans l’attaque à la bombe de leur bus, ce samedi, dans le centre du pays.

56 personnes ont été blessées. Six d’entre elles sont toujours dans un état grave.

Une cérémonie funéraire a eu lieu en fin de journée sur le tarmac de l’aéroport de Kayseri en présence d’une partie des familles et de hauts-gradés de l’armée.

L’exécutif turc attribue l’attentat-suicide au PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan.

Des composants identiques à l’attaque du stade de Fenerbahçe, remontant au 11 décembre, auraient été retrouvés sur les lieux.

L’attentat de la semaine dernière avait été revendiqué par un groupe radical kurde, les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), qu’Ankara voit comme une émanation du PKK.

15 personnes ont déjà été arrêtées dans le cadre de l’enquête.

Suite à l’attaque de Kayseri, les locaux du HDP, le principal parti pro-kurde, ont été saccagés dans une demi-douzaine de villes par des groupes nationalistes.

Avec agences.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Turquie: le pouvoir soupçonne le PKK d'être derrière l'attentat de Kayseri

Turquie : attaque contre un bus transportant des soldats à Kayseri

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux