DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Sud : l'héritier de Samsung risque la prison


Corée du Sud

Corée du Sud : l'héritier de Samsung risque la prison

Jee Y Lee, le vice-président de Samsung Electronics, ira-t-il en prison ? Le procureur spécial chargé d’une gigantesque enquête sur des soupçons de corruption prendra lundi sa décision.

Vendredi, l’héritier du groupe Samusung est rentré chez lui après vingt-deux heures d’interrogatoire.

Le patron de Samsung est soupçonné d’avoir versé près de 16 millions d’euros à la conseillère spéciale de la présidente sud-coréenne, actuellement en prison.

En échange, Samsung aurait obtenu le feu vert du gouvernement pour la fusion de deux entreprises de son groupe. Une fusion contestée par certains actionnaires.

Trois autres cadres de Samsung risquent également la prison dans ce scandale impliquant également d’autres grands noms de l’industrie sud-coréenne.

Par richochet, cette affzire a déjà fait trébucher Park Geun-Hye. La présidente de la Corée du Sud est désormais sous le coup d’une procédure de destitution.

La Cour constitutionnelle doit se prononcer dans les prochaines semaines.

Avec Agences

Une visite de la présidente taïwanaise à San Francisco qui inquiète la Chine

Etats-Unis

Une visite de la présidente taïwanaise à San Francisco qui inquiète la Chine