PUBLICITÉ

Corée du Sud : l'héritier de Samsung risque la prison

Corée du Sud : l'héritier de Samsung risque la prison
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La justice se prononcera lundi sur son sort. Jee Y Lee est impliqué dans un gigantesque scandale politico-financier

PUBLICITÉ

Jee Y Lee, le vice-président de Samsung Electronics, ira-t-il en prison ? Le procureur spécial chargé d’une gigantesque enquête sur des soupçons de corruption prendra lundi sa décision.

Vendredi, l’héritier du groupe Samusung est rentré chez lui après vingt-deux heures d’interrogatoire.

Corée du Sud: l'héritier de Samsung entendu dans un scandale #AFPpic.twitter.com/kBXksTtZMT

— Agence France-Presse (@afpfr) 12 janvier 2017

Le patron de Samsung est soupçonné d’avoir versé près de 16 millions d’euros à la conseillère spéciale de la présidente sud-coréenne, actuellement en prison.

En échange, Samsung aurait obtenu le feu vert du gouvernement pour la fusion de deux entreprises de son groupe. Une fusion contestée par certains actionnaires.

Trois autres cadres de Samsung risquent également la prison dans ce scandale impliquant également d’autres grands noms de l’industrie sud-coréenne.

Scandale en Corée du sud: l'héritier de Samsung “suspect” https://t.co/EEU1PJzgvzpic.twitter.com/OmfGAfr9l3

— Courrier inter (@courrierinter) 11 janvier 2017

Par richochet, cette affzire a déjà fait trébucher Park Geun-Hye. La présidente de la Corée du Sud est désormais sous le coup d’une procédure de destitution.

La Cour constitutionnelle doit se prononcer dans les prochaines semaines.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tensions à Tbilissi après l'arrestation d'un blogueur

L'Audience nationale ouvre un procès contre Luis Rubiales pour le baiser non consensuel avec Jenni Hermoso

Autriche : Josef Fritzl pourrait être libéré prochainement