DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lesbos panse ses plaies après le séisme

Vous lisez:

Lesbos panse ses plaies après le séisme

Taille du texte Aa Aa

Des maisons littéralement éventrées : voilà la conséquence la plus visible du séisme qui s’est produit ce lundi en mer Egée et qui a fait d’importants dégâts sur l‘île grecque de Lesbos.

La secousse d’une magnitude de 6,3 a provoqué la mort d’une femme de 43 ans et fait une quinzaine de blessés à Vrisa, un village où les habitants sont sous le choc.

Evangelos Valelis connaissait la victime : “Elle laisse derrière elle deux orphelins. Et leur père est grièvement blessé. Vous pouvez voir le village. En fait, il n’y a plus de village. Désormais, c’est un village fantôme. Notre vie a radicalement changé en l’espace de quelques secondes.”

Kostas Kalantzis habite Vrisa : “Trois maisons – la mienne, celle de ma mère et celle de ma belle-mère – ont été totalement détruites. Mais quand les gens sont en bonne santé, au moins o n peut tout reconstruire.”

Selon le ministre grec de la Protection civile, 70 à 80 % des maisons du village sont hors d’usage.

Les secours s’affairent pour remettre en état les routes et rétablir l‘électricité sur l’ensemble de l‘île, où plusieurs répliques ont été ressenties.

Michalis Arampatzoglou est notre envoyé spécial à Lesbos : “Les habitants de Vrisa constatent les dégâts causés par ce tremblement de terre dévastateur. Hier encore, juste ici, on trouvait l‘école primaire du village. Maintenant, les gens tentent désespérément de sauver ce qu’ils ont mis toute une vie à construire.”