DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des identitaires tournés en ridicule, ils voient des burqas partout


Norvège

Des identitaires tournés en ridicule, ils voient des burqas partout

C’est ce qui s’appelle prendre des vessies pour des lanternes, dans le cas présent prendre des sièges de bus vides pour des femmes revêtues de burqas. La photographie qui fait tant parler d’elle en Norvège a été publiée sur la page Facebook d’un groupe identitaire à l’insu de ses membres. De loin, on peut effectivement s’y méprendre, mais les ultranationalistes ont vraiment mis les pieds dans le plat.

Johan Slattavik, un internaute norvégien, a eu l’idée de jouer ce tour au groupe Fedrelandet Viktigst (Traduisez La Patrie d’abord) pour voir jusqu’où allait sa xénophobie. Il n’a pas été déçu : sans prendre le temps de regarder la photo de près, des militants ont commenté instinctivement : “Vraiment effrayant”, “Tragique”, “On ne sait jamais ce qui peut se cacher derrière”…


Fedrelandet chahuté sur les réseaux sociaux

Ce que les Norvégiens ont retenu de l’histoire, ce n’est pas tant l’opinion de l’extrême droite qui ne varie jamais mais le ridicule dans lequel elle est tombée.

Le contexte s’y prête, dans un pays où le débat est vif sur le voile intégral. Un projet de loi pour interdire son port dans les crèches, les écoles et les universités a été présenté à la mi-juin par la coalition entre conservateurs et droite anti-immigration qui est au pouvoir en Norvège. Le débat devrait être tranché en septembre.