Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le sous-marin argentin disparu n'est pas l'auteur des signaux

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le sous-marin argentin disparu n'est pas l'auteur des signaux

<p>L’espoir est fragile cinq jours après la disparition du sous marin San-Juan et ses 44 membres d‘équipage. La Marine argentine a confirmé ce lundi que les signaux interceptés samedi soir ne provenaient pas du San-Juan.</p> <p>Ils étaient vus comme le seul signe de vie des marins depuis que l’appareil manque à l’appel, mercredi dernier. Les opérations de recherche se poursuivent au large des côtes.</p> <p>“<em>Vu les conditions météorologiques dans la zone des opérations, l’effort est surtout porté sur les ressources aériennes car les conditions en mer compliquent les opérations en surface</em>“, a expliqué aux journalistes Gabriel Gonzalez, Amiral de la Marine argentine. </p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="es" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/ULTIMAHORA?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw">#ULTIMAHORA</a> Los intentos de llamada no provinieron del submarino perdido, informa la Marina argentina <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw">#AFP</a></p>— Agence France-Presse (@AFPespanol) <a href="https://twitter.com/AFPespanol/status/932604184398004224?ref_src=twsrc%5Etfw">20 novembre 2017</a></blockquote><br /> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Le San-Juan a disparu mercredi entre Ushuaia (pointe sud du pays) et Mar del Plata (300km au sud de Buenos Aires). Les recherches se portent actuellement au large de Patagonie.</p> <p>D’après les spécialistes, le submersible long de 66 mètres fabriqué en Allemagne en 1985 pourrait avoir sombré, où bien pourrait être en train de dériver en surface. Il dispose à bord d’une quinzaine de jours de vivres.</p> <p>Des avions de la <span class="caps">NASA</span>, de l’armée américaine et brésilienne ainsi qu’un navire britannique sont également mobilisés.</p> <p>Les familles des marins ont été accueillies sur la base navale de Mar del Plata au sud de Buenos Aires (Argentine), où sont supervisées les recherches.</p>