PUBLICITÉ

Le sous-marin argentin disparu n'est pas l'auteur des signaux

Le sous-marin argentin disparu n'est pas l'auteur des signaux
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les recherches se poursuivent au large de la Patagonie pour retrouver les 44 marins.

PUBLICITÉ

L’espoir est fragile cinq jours après la disparition du sous marin San-Juan et ses 44 membres d‘équipage. La Marine argentine a confirmé ce lundi que les signaux interceptés samedi soir ne provenaient pas du San-Juan.

Ils étaient vus comme le seul signe de vie des marins depuis que l’appareil manque à l’appel, mercredi dernier. Les opérations de recherche se poursuivent au large des côtes.

Vu les conditions météorologiques dans la zone des opérations, l’effort est surtout porté sur les ressources aériennes car les conditions en mer compliquent les opérations en surface“, a expliqué aux journalistes Gabriel Gonzalez, Amiral de la Marine argentine.

#ULTIMAHORA Los intentos de llamada no provinieron del submarino perdido, informa la Marina argentina #AFP

— Agence France-Presse (@AFPespanol) 20 novembre 2017

Le San-Juan a disparu mercredi entre Ushuaia (pointe sud du pays) et Mar del Plata (300km au sud de Buenos Aires). Les recherches se portent actuellement au large de Patagonie.

D’après les spécialistes, le submersible long de 66 mètres fabriqué en Allemagne en 1985 pourrait avoir sombré, où bien pourrait être en train de dériver en surface. Il dispose à bord d’une quinzaine de jours de vivres.

Des avions de la NASA, de l’armée américaine et brésilienne ainsi qu’un navire britannique sont également mobilisés.

Les familles des marins ont été accueillies sur la base navale de Mar del Plata au sud de Buenos Aires (Argentine), où sont supervisées les recherches.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le nouveau président argentin Javier Milei face à une première grève d'ampleur

Argentine : des réformes du droit du travail de Javier Milei suspendues

Javier Miliei annonce que l'Argentine ne rejoindra pas le groupe des BRICS