DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Bosniens divisés sur le TPIY

Vous lisez:

Les Bosniens divisés sur le TPIY

Les Bosniens divisés sur le TPIY
Taille du texte Aa Aa

C'est dans un silence attentif qu'un groupe d'anciens prisonniers de guerre bosniaques ont assisté en direct à la télévision au procès devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). dans la petite ville bosnienne de Mostar, symbole de la guerre, où chrétiens et musulmans se sont affrontés pendant plusieurs mois en 1993.

Après l'énoncé du verdict, la plupart affichaient leur soulagement :

"Peut-être que les peines auraient du être plus lourdes, mais de manière générale c'est bien. Nous voulons tourner la page, que tout ça soit terminé. C'est la punitions de ceux qui ont perpétré des crimes de guerre, pas de tout le peuple croate. J'ai tellement d'amis croates" affirme en larmes Ibrahim Badzak, ancien prisonnier de guerre.

"Ceux d'entre nous qui avons connu les camps, nous attendions la reconnaissance qu'il s'agissait d'une entreprise criminelle commune, pas un verdict en particulier", ajoute Emir Hajrovic.

Non loin de là, dans une association de vétérans de guerre croates, les décisions des juges sont rejetées en bloc.

"Ce verdict ne mènera pas vers la réconciliation entre les peuples de Bosnie-Herzégovine. Quant à la Cour de la Haye, elle devrait elle-même être accusée d'être une entreprise criminelle commune", déclare le directeur de l'association des anciens combattants croates Miro Sunjic.

Le conflit entre Croates et Bosniaques pour le partage de la Bosnie a fait plusieurs dizaines de milliers de morts dans les années 1990. Mais à l'image du pont de Mostar, le pays est aujourd'hui reconstruit.