DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'innovation sociale, un enjeu pour l'entrepreneur aussi

Vous lisez:

L'innovation sociale, un enjeu pour l'entrepreneur aussi

Taille du texte Aa Aa

C’est l’un des défis que doivent relever aujourd’hui les entrepreneurs : trouver de nouvelles solutions aux besoins de notre société.

Tris Dyson est l’un des organisateurs de la Compétition Européenne pour l’Innovation Sociale, il nous explique l’importance de cette émulsion entrepreunariale.

Compétition Européenne pour l’Innovation Sociale

  • La Compétition Européenne pour l’Innovation Sociale, organisée par la Commission Européenne dans toute l’Union, cherchent de nouvelles solutions aux problèmes qui touchent notre société.
  • Chaque année, un enjeu majeur est choisi comme thème à la compétition et trois projets apportant les meilleures réponses se voient décerner des prix de 50 000 euros chacun.
  • Hormis la récompense financière, les projets bénéficient également de soutien au niveau commercial et stratégique, d’un réseau et d’opportunités de relations publiques.
  • La Compétition Européenne pour l’Innovation Sociale n’oublie pas les participants des éditions précédentes puisque chaque année, un prix de l’Impact récompense le projet qui a eu le plus de résonnance sur la société depuis son lancement.

Liens Utiles

“Nous devons relever ces défis parce qu’il y a de vrais sujets sociaux qui nous concernent tous. On ne doit pas juste compter sur nos gouvernements pour régler ces problèmes. Ce sont les gens qui ont des bonnes idées pour de nouveaux produits ou de nouveaux services qui permettront vraiment de faire la différence.”

Ussumane est un refugié de Guinée-Bissau. En 2013, il a été l’un des tous premiers bénéficiaires du Bike Project.

Objectif de cette initiative : récupérer des vélos usagés ou abandonnés, les remettre en état, pour ensuite les donner à des réfugiés.

Après avoir reçu son propre vélo, Ussumane a décidé de s’engager. Il a été formé et est devenu mécanicien bénévole pour l’association: “Pour un réfugié, avoir un vélo ici, c’est très très très important ! Parce que, qui va te donner l’argent chaque jour pour voyager ? Les transports en commun sont trop chers. Et Londres, c’est une grande capitale, tu ne peux pas te déplacer à pieds.”

En cette fin de journée, les équipes du Bike Project commencent leur distribution hebdomadaire de vélos, et de tout l‘équipement nécessaire pour pédaler en toute sécurité.

Jem Stein, fondateur et directeur du Bike explique sa démarche: “On a réparé et donné 3000 vélos à des réfugiés. On a aussi mis en place un projet pour les femmes, on dispense une formation de vélo complète aux femmes réfugiés. Et puis, on vend également des vélos de bonne qualité sur notre site internet.”

Ce projet a aussi permis de créer une dizaine d’emplois. Le succès est tel que l’idée est d’ailleurs de répliquer le système dans d’autres villes en Angleterre.

Cette initiative a reçu de nombreuses récompenses, comme le prix de l’Impact lors de la dernière édition de la Compétition Européenne pour l’Innovation Sociale organisée par la Commission Européenne. Un succès qui en appelle d’autres:

“On recherche des gens avec des bonnes idées un peu partout en Europe, s’enthousiasme Tris Dyson. On sélectionne les 30 meilleurs projets. On les soutient et on remet 3 prix d’une valeur de 50 000 euros chacun. La compétition démarre cette année au printemps, à Paris. Nous recherchons des innovateurs un peu partout en Europe. Et nous les invitons à surveiller les réseaux sociaux pour savoir comment participer.”