Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les réfugiés ukrainiens en Russie : "C'est une déportation massive", dénonce Volodymyr Zelensky

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Une Ukrainienne qui s'est retrouvée en Russie malgré elle
Une Ukrainienne qui s'est retrouvée en Russie malgré elle   -   Tous droits réservés  AP   -  

Depuis le début de l'invasion russe, c'est plus 4,6 millions de réfugiés ukrainiens qui ont fui le pays. Mais ceux qui vivent dans l'est de l'Ukraine n'ont pas forcément décidé de leur destination.

Selon Tatiana Moskalkova, déléguée aux droits de l’homme auprès du Kremlin, il y aurait actuellement environ 500 000 réfugiés ukrainiens en Russie. Des milliers de réfugiés qui viennent de Marioupol sont logés dans des centres d'hébergement, comme à ici à Iaroslavl, une ville au nord de Moscou.

Certains d'entre eux disent avoir subi des pressions pour venir ici, et d'autres affirment être reconnaissants d'avoir échappé à la guerre et vouloir refaire leur vie en Russie.

"La milice de la République populaire de Donetsk ( soutenue par la Russie) est venue nous dire que nous avions cinq minutes pour faire nos bagages. Mais nous n'avions pas grand-chose à emporter. Nous sommes partis comme ça", raconte Yelena Krylova qui ne sait pas pourquoi elle est ici.

"Nous attendons d'obtenir la citoyenneté russe pour continuer de vivre, pour construire une nouvelle vie. Pour nous Marioupol c'est fini", explique Valeriya Storozh.

"Il s'agit de déportations massives, de camps de filtration"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky accuse Moscou d'avoir "déporté" une partie de ses ressortissants, et dénonce la "colonisation" entreprise par la Russie sur l’Ukraine. Alors que le Kremlin parle seulement d'évacuations qui n'ont qu'un but humanitaire.

"Il s'agit de déportations massives, de camps de filtration, c'est une tentative constante de détruire tous ceux qui sont pour l'unité nationale. Aujourd'hui, plus de 500 000 Ukrainiens ont été déplacés de force. Vous imaginez ce que cela représente !", dénonce le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Depuis plusieurs jours, les forces russes poursuivent leur offensive pour faire tomber Marioupol et avoir le contrôle dans tout le Donbass. Ce qui va augmenter encore plus le nombre d’Ukrainiens déplacés, mais surtout le nombre de victimes civiles.