Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Syrie : saisie de bols de houmous faits de captagon

Access to the comments Discussion
Par Etienne Paponaud
Une saisie de cargaison de Captagon dans la périphérie de Damas, en Syrie, le 30 novembre 2021.
Une saisie de cargaison de Captagon dans la périphérie de Damas, en Syrie, le 30 novembre 2021.   -   Tous droits réservés  AP/AP   -  

Les autorités syriennes ont annoncé mardi avoir saisi 24 kilogrammes de captagon, une drogue de la famille des amphétamines, qui avaient été broyés et reconstitués pour ressembler à des bols à houmous, une entrée à base de purée de pois chiche.

Habituellement produite sous forme de pilules, la drogue a été broyée et la pâte obtenue utilisée pour "confectionner des plats semblables à de la poterie enduits d'un adhésif marron", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Un homme en lien avec la tentative de contrebande a été arrêté à Damas, indique le texte, sans préciser la destination de la cargaison.

Ces dernières années, les trafiquants de captagon ont tenté de dissimuler leur marchandise dans de fausses oranges, des grenades évidées ou encore des olives dénoyautées. Les trafiquants ont également recours à divers objets contenant des cavités qui peuvent abriter les pilules. En fabriquant cette fois-ci des bols à partir de poudre d'amphétamine, les trafiquants s'inspirent des méthodes des cartels de drogue latino-américains.

La plus grande partie de la production mondiale de captagon provient de Syrie. L'industrie du captagon, estimée à plusieurs milliards de dollars, fait de cette drogue le produit le plus exporté par le pays. Le captagon est prisé comme drogue récréative en Arabie Saoudite, où il est vendu à plus de 20 euros la pilule. L'AFP a recensé environ 250 millions de pilules de captagon saisies dans le monde au cours des huit premiers mois de 2022.