Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Zaporijjia : Vladimir Poutine s'approprie la centrale nucléaire ukrainienne

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
A g. : le président russe Vladimir Poutine (Moscou, le 05/10/2022) - A dr. : soldat russe à l'entrée de la centrale de Zaporijjia (le 01/05/2022)
A g. : le président russe Vladimir Poutine (Moscou, le 05/10/2022) - A dr. : soldat russe à l'entrée de la centrale de Zaporijjia (le 01/05/2022)   -   Tous droits réservés  Photo : Gavriil Grigorov (Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP) + AP Photo, File   -  

La Russie de Vladimir Poutine s'est formellement approprié la centrale nucléaire de Zaporijjia dans le sud de l'Ukraine, qu'elle occupe militairement depuis des mois, selon un décret signé par le président russe.

"Le gouvernement devra veiller à ce que les installations nucléaires de la centrale (...) soient acceptées comme propriété fédérale", peut-on lire dans le décret, publié alors même que se profile une visite en Ukraine et en Russie du patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi.

Le patron de l'AIEA a annoncé mercredi son départ pour Kyiv (Kiev en russe) afin de discuter de la mise en place d'une zone de protection autour de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia.

Vladimir Poutine finalise l'annexion des quatre régions ukrainiennes

Le président Poutine a également signé plus tôt dans la journée de mercredi la loi d'annexion des quatre régions ukrainiennes et les décrets nommant formellement à leur tête les dirigeants que Moscou y avait déjà mis en place.

Les textes signés par le dirigeant russe stipulent que les régions de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijjia sont acceptées "au sein de la Fédération de Russie en conformité avec la Constitution de la Fédération de Russie".

M. Poutine, malgré un tollé international et des défaites militaires sur le terrain, a annexé ces quatre territoires que l'armée russe contrôle en partie, estimant qu'ils revenaient de droit à la Russie après l'organisation à la hâte de prétendus référendum.

Dans la foulée, l'armée russe a essuyé de nouveaux revers militaires dans le Nord-Est du pays ainsi que dans la région de Kherson

Le président ukrainien a réagi mercredi matin à la loi d'annexion russe signée par Vladimir Poutine, une loi "sans valeur".

"J'ai signé un décret désignant comme nuls et non avenus tous les décrets du président de la Fédération de Russie ainsi que tous les actes adoptés pour mettre en œuvre ces décrets de tentative d'annexion de notre territoire de 2014 à aujourd'hui. Toutes les décisions russes, tous les traités avec lesquels ils tentent de s'emparer de nos terres - tout cela est sans valeur", a déclaré Volodymyr Zelensky.