This content is not available in your region

Comment la certification "Bois des Alpes" a-t-elle permis de revitaliser la filière bois ?

Par Aurora Velez
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews

Avec l’épicéa, le mélèze, le cèdre et encore plein d’autres espèces d’arbre, la région des Alpes est l’une des plus boisées de France.

La forêt de la commune d'Arith est soumise à un modèle d'exploitation durable, c’est la première condition pour accéder à la certification Bois des Alpes.

Cette certification soutenue par l'Europe, garantit la traçabilité et la qualité du bois des Alpes françaises, de la scierie à la construction finale.

"Donc là, on fait une coupe de jardinage ou on enlève les gros pour laisser la place aux plus jeunes qui permettent de se développer et de renouveler la forêt, naturellement. La certification Bois des Alpes nous permet de fournir la filière locale avec les scieurs locaux et garder le bois dans un circuit court", nous explique Stéphane Guiguet, technicien forestier chez Coforet.

La naissance de la certification "Bois des Alpes"

Il y a 14 ans, la filière bois locale a dû faire face à des bois plus compétitifs en provenance de pays comme l'Allemagne, l'Autriche et d’autres régions d’Europe. Face à ce problème, l'ensemble de la filière s'est mobilisé en 2011 pour créer la certification Bois des Alpes.

Le projet est soutenu par la politique de cohésion de l'Union européenne à hauteur de 40,7% du budget total, soit près de 326 000 euros. Aujourd'hui, il existe 94 sites où les consommateurs peuvent acheter du bois certifié Bois des Alpes et 67 entreprises associées au label.

euronews
Projet est soutenu par la politique de cohésion de l'Union européenneeuronews

Quelle est la différence entre les bois certifiés et les autres bois ?

Parmi ces entreprise associées au label on retrouve l'atelier de menuiserie Darwey situé dans la petite commune de Lescheraines. Son directeur est fier de pouvoir garantir l'origine des poutres et charpentes utilisées pour chaque commande. Mais quelle est la différence entre un Bois des Alpes certifié et les autres bois ?

"Bois des Alpes est une certification... c'est du bois local, mais avec tout un cahier des charges. Il faut qu'il soit sec, qu'il soit de bonne qualité, qu'il soit préparé et travaillé dans la région. Donc ce n'est pas seulement que l'arbre a poussé dans les Alpes, c'est aussi tout le cycle, la traçabilité qui est gérée dans les Alpes", nous explique Peter Whelan, le directeur de l'entreprise Darwey.

Une certification qui protège les professionnels

Près de 160 bâtiments publics ou privés de la région ont bénéficié de la certification, comme les projets "L'Adeline" près de Grenoble qui a reçu un prix national de construction de bois et la Maison de la Vigne et du Vin à Apremont qui a été construite à partir de bois locaux comme le pin, le sylvestre, l'épicéa et le chêne

Pour son architecte Chritian Patey, cette certification permet non seulement de réduire les émissions de CO2, mais aussi de garantir l'approvisionnement :

"On est quand même très impactés par des conflits qui peuvent être relativement éloignés et si on n'a pas de dépendance on a aussi l'absolue certitude d'être approvisionnés. Alors par rapport à la problématique du CO2, le choix initial de prendre du bois est déjà un acte fort : c’est-à-dire on a très, très peu de transport sur nos bois."