DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trafic de migrants : les passeurs ont engrangé en 2015 entre 3 et 6 milliards d'euros


monde

Trafic de migrants : les passeurs ont engrangé en 2015 entre 3 et 6 milliards d'euros

Lutter contre le trafic des migrants et particulièrement celui des enfants, c’est une des principales priorités de l’Union européenne. Selon l’UNICEF, les enfants représentent environ 40% des arrivées. Sur les 62 000 migrants entrés en Grèce en janvier, un sur 3 est un mineur non accompagné. Des proies faciles pour les passeurs : “Ils n’ont pas d’argent pour payer le voyage, explique Jelena Hrnjak, représentante de l’ONG serbe Atina. Donc d’une certaine façon, ils promettent aux passeurs qu’ils paieront quand ils atteindront leur destination finale. Cela signifie qu’ils ont une sorte de dette qu’il seront obligés d’honorer et personne ne sait ce qu’ils devront faire quand ils seront arrivés en Europe.”

Selon Europol, l’agence de coordination policière, les réseaux criminels de passeurs ont engrangé en 2015 entre 3 et 6 milliards d’euros. Un chiffre qui pourrait doubler, voire tripler, si la crise migratoire continue sur son rythme actuel.
Un centre opérationnel commun de lutte contre les passeurs devrait être mis en place début avril à Vienne en Autriche avec Interpol et Europol.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Iran : travailler et vivre à Téhéran sans parler politique