DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La cellule djihadiste de Bruxelles voulait frapper la France


monde

La cellule djihadiste de Bruxelles voulait frapper la France

C’est la France, une nouvelle fois qui était visée. La cellule jihadiste de Bruxelles avait l’intention de frapper à nouveau Paris mais, l’enquête belge avançant rapidement, elle aurait décidé précipitamment de viser plutôt la capitale belge le 22 mars dernier.

Plus précisément, c’est un grand centre commercial du quartier d’affaires de La Défense, à l’ouest de Paris, qui était visé. Les jihadistes voulaient aussi frapper une association catholique conservatrice en France.

L’information a été divulguée par le parquet fédéral belge ce dimanche.

Les arrestations de 6 individus vendredi à Bruxelles confirment les liens très étroits entre les attaques de Paris et Bruxelles.

Mohamed Abrini, un Belgo-Marocain de 31 ans, déjà inculpé dans le dossier parisien, a été également inculpé samedi d’assassinats terroristes et de participation aux activités d’un groupe terroriste, dans le dossier bruxellois cette fois.

Il a reconnu être le fameux “homme au chapeau”, le troisième homme qui accompagnait les deux kamikazes de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Japon : le Premier ministre menace la Corée du Nord de représailles