DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Assassinat du demi-frère du dirigeant nord-coréen : quatre nouveaux suspects identifiés


Malaisie

Assassinat du demi-frère du dirigeant nord-coréen : quatre nouveaux suspects identifiés

Six jours après l’assassinat de Kim Jong-Nam, la police malaisienne a annoncé avoir identifié de nouveaux suspects. Outre les quatre personnes déjà arrêtées, elle recherche quatre hommes nord-coréens ayant quitté la Malaisie le jour de l’assassinat.

Quant au corps du demi-frère du dirigeant nord-coréen, il doit toujours être identifié par un proche.

“Les membres de la famille proche, frères, soeurs, filles ou épouse doivent confirmer l’identification, a expliqué Tan Sri Noor Rashid Ibrahim, un haut-responsable de la police locale. Jusqu’ici, personne ne s’est manifesté auprès de la police pour réclamer le corps.”

La dernière arrestation, celle d’un ressortissant nord-coréen, a eu vendredi soir. Parmi les personnes arrêtées se trouvent les deux femmes – une Indonésienne et une Vietnamienne – qui auraient aspergé le visage de la victime d’une substance toxique à l’aéroport de Kuala Lumpur. Des analyses toxicologiques sont en cours pour déterminer la substance, mais il faudra attendre jusqu‘à deux semaines pour en connaître les résultats.

La Corée du Nord a réclamé la dépouille et annoncé qu’elle rejetterai les résultats de l’autopsie “imposée sans autorisation et sans que nous y participions”, a déclaré Kang Chol, l’ambassadeur nord-coréen en Malaisie.

Pour la Corée du Sud, c’est le régime de Pyongyang qui a fait assassiner le demi-frère de Kim Jong-Un, tombé en disgrâce au début des années 2000. Il vivait depuis en exil.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Colombie

Colombie : les guérilleros des Farc ont tous rejoint les zones de remise des armes