Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Assassinat du demi-frère du dirigeant nord-coréen : quatre nouveaux suspects identifiés

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Assassinat du demi-frère du dirigeant nord-coréen : quatre nouveaux suspects identifiés

<p>Six jours après l’assassinat de Kim Jong-Nam, la police malaisienne a annoncé avoir identifié de nouveaux suspects. Outre les quatre personnes déjà arrêtées, elle recherche quatre hommes nord-coréens ayant quitté la Malaisie le jour de l’assassinat. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">Malaysian police seeking four more N.Koreans in Kim killing – <a href="https://twitter.com/AFP"><code>AFP</a> <a href="https://t.co/y01ZxOz5CZ">https://t.co/y01ZxOz5CZ</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/KimJongNam?src=hash">#KimJongNam</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Malaysia?src=hash">#Malaysia</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/NorthKorea?src=hash">#NorthKorea</a></p>&mdash; AFP Malaysia (</code>MalaysiaAfp) <a href="https://twitter.com/MalaysiaAfp/status/833245283152588800">February 19, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Quant au corps du demi-frère du dirigeant nord-coréen, il doit toujours être identifié par un proche.</p> <p>“Les membres de la famille proche, frères, soeurs, filles ou épouse doivent confirmer l’identification, a expliqué Tan Sri Noor Rashid Ibrahim, un haut-responsable de la police locale. Jusqu’ici, personne ne s’est manifesté auprès de la police pour réclamer le corps.”</p> <p>La dernière arrestation, celle d’un ressortissant nord-coréen, a eu vendredi soir. Parmi les personnes arrêtées se trouvent les deux femmes – une Indonésienne et une Vietnamienne – qui auraient aspergé le visage de la victime d’une substance toxique à l’aéroport de Kuala Lumpur. Des analyses toxicologiques sont en cours pour déterminer la substance, mais il faudra attendre jusqu‘à deux semaines pour en connaître les résultats.</p> <p>La Corée du Nord a réclamé la dépouille et annoncé qu’elle rejetterai les résultats de l’autopsie “imposée sans autorisation et sans que nous y participions”, a déclaré Kang Chol, l’ambassadeur nord-coréen en Malaisie.</p> <p>Pour la Corée du Sud, c’est le régime de Pyongyang qui a fait assassiner le demi-frère de Kim Jong-Un, tombé en disgrâce au début des années 2000. Il vivait depuis en exil.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">South Korea says <a href="https://twitter.com/hashtag/Malaysia?src=hash">#Malaysia</a> police probe shows North Korea regime behind <a href="https://twitter.com/hashtag/KimJongNam?src=hash">#KimJongNam</a> murder <a href="https://t.co/4o9BvwtoJp">https://t.co/4o9BvwtoJp</a> <a href="https://t.co/fui4cDz8al">pic.twitter.com/fui4cDz8al</a></p>— The Straits Times (@STcom) <a href="https://twitter.com/STcom/status/833244866649825281">February 19, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>