Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Assassinat du demi-frère du dirigeant nord-coréen : quatre nouveaux suspects identifiés

Assassinat du demi-frère du dirigeant nord-coréen : quatre nouveaux suspects identifiés
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Six jours après l’assassinat de Kim Jong-Nam, la police malaisienne a annoncé avoir identifié de nouveaux suspects. Outre les quatre personnes déjà arrêtées, elle recherche quatre hommes nord-coréens ayant quitté la Malaisie le jour de l’assassinat.

Quant au corps du demi-frère du dirigeant nord-coréen, il doit toujours être identifié par un proche.

“Les membres de la famille proche, frères, soeurs, filles ou épouse doivent confirmer l’identification, a expliqué Tan Sri Noor Rashid Ibrahim, un haut-responsable de la police locale. Jusqu’ici, personne ne s’est manifesté auprès de la police pour réclamer le corps.”

La dernière arrestation, celle d’un ressortissant nord-coréen, a eu vendredi soir. Parmi les personnes arrêtées se trouvent les deux femmes – une Indonésienne et une Vietnamienne – qui auraient aspergé le visage de la victime d’une substance toxique à l’aéroport de Kuala Lumpur. Des analyses toxicologiques sont en cours pour déterminer la substance, mais il faudra attendre jusqu‘à deux semaines pour en connaître les résultats.

La Corée du Nord a réclamé la dépouille et annoncé qu’elle rejetterai les résultats de l’autopsie “imposée sans autorisation et sans que nous y participions”, a déclaré Kang Chol, l’ambassadeur nord-coréen en Malaisie.

Pour la Corée du Sud, c’est le régime de Pyongyang qui a fait assassiner le demi-frère de Kim Jong-Un, tombé en disgrâce au début des années 2000. Il vivait depuis en exil.