DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris Grand Slam : la jeunesse triomphante du judo au rendez-vous

Vous lisez:

Paris Grand Slam : la jeunesse triomphante du judo au rendez-vous

Taille du texte Aa Aa

Le Grand Chelem de Paris de judo se déroule ce week-end dans la mythique enceinte de l'AccorHotels Arena.

Clarisse Agbegenenou s'y sent comme chez elle. Samedi, elle a surclassé la catégorie des -63kg. La vice-championne olympique et championne du monde s'est débarrassée en finale de la Japonaise Miku Tashiro, au terme d'un festival conclu par un énorme ippon.

C'est la quatrième victoire dans ce Grand prix de Paris pour Agbegnenou après 2013, 2014 et 2017. Une belle occasion de communier avec son public au son de la Marseillaise. ‘’Je me sens vraiment bien. Ca fait vraiment plaisir de gagner ici à Paris, à la maison. Je dis merci à mon public qui m'a vraiment poussé tout au long de la journée. Paris est magique, le public de Bercy est magique. J'espère qu'ils vont me suivre aux Mondes et aux Jeux, c'est bon de les sentir derrière moi.''

Après l'argent, une médaille d'or pour Akil Gjakova en -73kg. Déjà deuxième à Tunis, la nouvelle pépite du judo kosovar confirme. A 22 ans, il ouvre son palmarès avec l'un des plus prestigieux tournoi du World Judo Tour. Et avec la manière puisqu'il domine en finale le champion olympique 2012 Lasha Shavdatuashvili. ''On se sent tellement bien après une victoire en Grand Chelem, c'est ma première médaille à ce niveau et elle est en or ! Je suis trop heureux, j'ai passé une super journée, j'étais en forme. J'ai battu un champion Olympique. C'est vraiment bien, ca me donne de la confiance."

Troisième et dernière médaille d'or européenne pour cette première journée avec le sacre du phénomène Daria Bilodid en -48kg. L'Ukrainienne, tout juste 17 ans, poursuit son ascension fulgurante.

A Paris, elle s'est d'abord offerte les scalps de la championne olympique, Sarah Menezes, et de la championne du monde, Tonaki Funa, avant de renverser une montagne en finale, la Coréenne Kang. Menée waza-ari, elle a su garder son sang-froid pour immobiliser son adversaire au terme d'un splendide travail au sol.
Championne d'Europe à 16 ans, la voici lauréate d'un Grand Chelem à 17.

Autre judokate ultra-précoce, la Japonaise Uta Abe, 17 ans, de trois mois l'aînée de Bilodid. Elle aussi a survolé sa catégorie, les -52kg. Seule la Française Amandine Buchard en finale l'a repoussée dans ses retranchements. Disputé, le combat s'est décidé au Golden Score, à l'avantage décisif.

Pour la championne du monde juniors, l'objectif est plus que jamais le sacre en seniors, à la fin de l'été du côté de Bakou. Enfin, notre coup du jour, avec la compatriote d'Uta Abe, Yoshida Tsukasa, qui réussit son spécial, un uchi-mata tout en souplesse qui envoit au tapis la Portugaise Telma Monteiro.