This content is not available in your region

BAEZA, la ville au silence doré

Palacio Jabalquinto
Palacio Jabalquinto   -   Tous droits réservés  Turismo Andaluz
Taille du texte Aa Aa
Pour découvrir Baeza et les nombreuses beautés de la région, l’Andalousie met à la disposition de tous les voyageurs internationaux non-résidents une assurance gratuite incluant une couverture Covid-19 pour des séjours dans tous les établissements réglementés d’Andalousie, du 1er janvier au 31 décembre 2021.

Cette ancienne et illustre cité est située au centre géographique de l’Andalousie, proche du Guadalquivir, dans un environnement de terres fertiles, d’oliviers et de champs de légumes et de céréales.

Les origines du « Cerro del Alcázar », la première « cité de bronze », remontent à la préhistoire quand elle fut érigée sur un promontoire naturel. Ibériens, romains et andalous se sont succédés sur cette butte qui surplombe désormais une série sans fin d’oliviers, descendant jusqu’aux rives du Guadalquivir. Il a cependant fallu attendre le début du XVème siècle pour que la cité de Baeza devienne un des principaux centres culturels, ecclésiastiques et éducatifs des royaumes du sud de la péninsule. A cette époque, les idées italiennes de la Renaissance ont pénétré chaque rue de la cité, donnant naissance à ses bâtiments au style unique.

© Turismo Andaluz

Entre la Plaza de Santa María, le centre de cette enchanteresse ville médiévale figée dans le temps, et le Paseo de la Constitución, construit initialement pour héberger les marchés et désormais lieu de rencontre des locaux, les visiteurs peuvent suivre un chemin pavé de monuments. Ce trajet fait partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO, un des nombreux endroits reconnus comme tels à Baeza. Parmi eux sur cette prestigieuse liste figurent des bâtiments et monuments religieux, comme la cathédrale, ancienne mosquée d’importance, et le séminaire de Saint Philippe Néri. Plus loin, sur la Plaza de Santa Cruz, se trouve le palais Jabalquinto, un des plus beaux exemples du style Gothique isabélin, et l’ancienne université. L’histoire revit à Baeza dans des endroits comme les Antiguas Carnicerías, où les bouchers coupaient et vendaient la viande au XVIème siècle, ou au Balcón del Concejo et les ruines du convent de Saint François, témoins de la vie de la ville à travers l’histoire.

Il est aussi possible de profiter de cette ville calme et tranquille en se promenant dans ses rues. Le silence, marié aux arômes de ses huiles, peut faire penser aux visiteurs que Baeza est petite et industrielle mais sa culture est sans comparaison. Son architecture au style unique et ses trésors artistiques ont inspiré le célèbre poète espagnol Antonio Machado durant ses sept ans sur place où il enseignait le français. Avant lui, Saint Jean de la Croix et Argote de Molina (un soldat devenu auteur), en ont aussi été des habitants illustres. Les reflets dorés de ses bâtiments rayonnent encore sur les muses qui les ont inspirés. C’est en marchant dans ces rues que l’on profite le plus de l’empreinte laissée par ces célébrités.

© Turismo Andaluz

Malgré sa longue histoire, Baeza vit encore au rythme des saisons. L’année est rythmée par la traditionnelle semaine de Pâques durant laquelle la ferveur religieuse résonne dans toute la province de Jaén. Les processions sont ici plus discrètes que celles d’Úbeda mais elles sont le moment parfait pour apprécier la cité et son hospitalité. Un autre événement à ne pas manquer est celui de l’automne avec la fin du pèlerinage de Yedra.

En sortant de la ville, on trouve aussi dans le district de Baeza le parc protégé de Laguna Grande. En plus de sa beauté naturelle, il s’agit d’un lieu de grande importance écologique et le plus vaste de toute la province. Son lac, alimenté par la Torres, abrite plusieurs espèces, notamment des oiseaux. Cela est donc un lieu idéal pour les touristes férus de nature.