This content is not available in your region

CORDOUE, la ville vivante

Puente Romano la Mezquita de Cordoba
Puente Romano la Mezquita de Cordoba   -   Tous droits réservés  Turismo Andaluz
Taille du texte Aa Aa
Pour découvrir Cordoue et les nombreuses beautés de la région, l’Andalousie met à la disposition de tous les voyageurs internationaux non-résidents une assurance gratuite incluant une couverture Covid-19 pour des séjours dans tous les établissements réglementés d’Andalousie, du 1er janvier au 31 décembre 2021.

Entourée des collines de la Sierra Morena, Cordoue est une ville sage et stoïque comme peu d’autres. Ses origines anciennes et son mélange extraordinaire de cultures en ont fait un endroit vraiment unique, au détour de l’histoire. Située sur les rives du Guadalquivir, elle fut construite au croisement de montagnes, vallées et campagnes.

Durant sa longue existence, elle est devenue l’une des villes les plus importantes du monde, contemplant même de rivaliser avec des colosses comme Rome, Constantinople, Damas ou Bagdad. Cette histoire exceptionnelle a donné à Cordoue son incroyable patrimoine, centré autour de sa mosquée sans égale, l’un des monuments musulmans les plus importants en occident, ainsi que le splendide labyrinthe d’allées de son quartier juif. Toutefois, cet héritage n’est pas limité au centre et se retrouve à travers la cité avec une liste impressionnante de monuments érigés par les civilisations successives. Plusieurs de ces sites font désormais partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO et Cordoue est désormais la ville européenne avec le plus d’inscriptions dans cette prestigieuse liste, et deuxième dans le monde derrière Pékin.

© Turismo Andaluz

La diversité de cultures et d’influences est frappante dans ces monuments avec un pont et un temple romains, des portes et murs omeyyades, la synagogue et le couvent de La Merced, tous témoins des différentes religions et époques de la cité et de ses habitants. Le meilleur exemple, connu dans le monde entier, est celui de la grande mosquée-cathédrale, connue par les locaux sous le nom de « La Mezquita ». Construite en plusieurs étapes dans le style omeyyade, la mosquée fut ensuite agrandie avec une partie chrétienne d’influences gothique, Renaissance et baroque.

Dans le centre historique, les édifices monumentaux surplombent les rues étroites et grandes places. L’Alcázar des rois chrétiens, d’abord une forteresse défensive avant de devenir la residence des monarques catholiques, est l’un des endroits les plus célèbres d’Espagne. Ses jardins colorés sont aussi très populaires auprès des visiteurs. Plus loin, le palais de Viana, très bien préservé, est le meilleur symbole de l’amour porté par Cordoue aux patios. Ce bâtiment du XIVème siècle dans le nord du centre est connu comme le « musée des patios » et n’en inclue pas moins de douze.

© Turismo Andaluz

Suivre le cours de l’eau dans le centre mène ensuite vers un groupe de monuments formé autour du Guadalquivir avec la tour Calahorra, ancienne tour de défense abritant désormais le musée d’Al-Andalus, et les « Sotos de la Albolafia », une série de moulins sur le fleuve.

Sortir du centre ne signifiera pas que vous avez atteint la fin des endroits à visiter. Les faubourgs de Cordoue regorgent d’endroits merveilleux comme les ruines de « Medina Azahara », splendide témoin de la période Al-Andalus. Datant de plus de mille ans, ce palais-cité est un symbole important de l’extravagance et des goûts luxueux du califat. Encore plus loin, le monastère et les chapelles de Saint Jérôme de Valparaíso sont l’endroit idéal pour se relaxer en haut des collines.

© Turismo Andaluz

En plus de son art et de son histoire, trouvés au sein de ses allées et sur ses places, Cordoue est aussi reconnue par l’UNESCO pour sa fameuse « Fiesta de los Patios ». Durant ce concours organisé en mai, les habitants ouvrent leurs magnifiques patios colorés afin d’en sélectionner le meilleur. La portée de cet événement est telle qu’il a reçu le titre de Patrimoine culturel immatériel en 2012.

Parmi tous ces sites d’exception, Cordoue est avant tout une cité vivante, où les habitants et institutions participent à la vie culturelle. L’âme de la ville est cachée dans les recoins de son labyrinthe urbain, dans le silence de ses rues et de ses patios et ne se révélant qu’à ceux qui prennent le temps d’écouter. Comme le disait un poète : « On comprend ici que le cœur et la mémoire sont pour toujours liés ».