This content is not available in your region

GRENADE, la ville rayonnante

Alhambra
Alhambra   -   Tous droits réservés  Turismo Andaluz
Taille du texte Aa Aa
Pour découvrir Grenade et les nombreuses beautés de la région, l’Andalousie met à la disposition de tous les voyageurs internationaux non-résidents une assurance gratuite incluant une couverture Covid-19 pour des séjours dans tous les établissements réglementés d’Andalousie, du 1er janvier au 31 décembre 2021.

Au pied de la Sierra Nevada, la ville de Grenade est un exemple saisissant du mélange unique de cultures qui a bâti l’Andalousie. Ses monuments somptueux and ses rues labyrinthiques l’ont rendue tellement célèbre que le romancier espagnol Pedro Antonio de Alarcón s’est demandé : « Qui n’a jamais entendu et admiré Grenade sans l’avoir même visitée ? ».

Pour ceux qui s’y rendent, la première étape est un quartier de maisons aux murs blanchis à la chaux et aux allées pavées. L’Albaicín, cœur de la première ville de Grenade, est un labyrinthe de rues sinueuses, étroites et cachées, qui mène les visiteurs vers de petites places rayonnantes. Les bâtiments, eux, sont impressionnants avec des palais, de grandes maisons anciennes et des églises faisant leur apparition le long du chemin. L’eau s’écoule continuellement entre ces monuments, alimentée par les quatre rivières à la confluence desquelles Grenade fut fondée et jusqu’à ses citernes, vergers et « cármenes », maisons aux jardins uniques.

© Turismo Andaluz

A l’est de la ville et en suivant la rivière Darro, l’Albaicín est connecté par un bassin d’eau et de forêt au faubourg séfarade de la colline de Sabika, en traversant le bien nostalgique « Paseo de los Tristes ». Sur cette colline se trouve le plus célèbre et imposant monument de Grenade : le palais de l’Alhambra et le domaine agricole du Generalife, tourné vers les cieux de la Sierra Nevada. Les murs en stuc du palais sont des exemples magnifiques de l’art décoratif d’Andalousie et reflètent sa longue histoire. D’abord une citadelle, puis une forteresse, il fut ensuite la résidence des sultans nasrides et de leurs préposés, ainsi que de leur garde d’élite. L’influence de la Renaissance est aussi visible, particulièrement dans le palais de Charles V qui abrite le musée de l’Alhambra et celui des beaux-arts.

L’architecture de l’Alhambra se fond somptueusement dans son environnement et ses forêts, jardins et vergers, rappelant l’époque magique de sa fondation. Pour ses créations artistiques, uniques et singulières, et étant un symbole exceptionnel de son temps, le groupe comprenant l’Alhambra, le Generalife et l’Albaicín a été reconnu comme Patrimoine mondial par l’UNESCO.

© Turismo Andaluz

Pour contempler l’endroit en son ensemble, il y a deux points de vue spectaculaires : depuis le Mirador de San Nicolás dans l’Albaicín et le quartier sur la colline de Sacromonte, l’Alhambra peut être admirée dans toute sa splendeur. Rejoindre ces emplacements sera aussi une bonne opportunité pour en apprendre plus sur les origines romaines et ibériennes du quartier et pour découvrir la complexité architecturale du mur de Zirí, le plus vieux en ville et un des rares restes de l’ancien village de Garnata.

De ces points de vue s’observe ce qui symbolise Grenade et apparaît à tous : une ville rayonnante, lumineuse, historique et pleine de secrets. La beauté de ses rues et des paysages entourant les monuments ravira les visiteurs en quête d’exploration et d’inspiration, ainsi que ceux recherchant des activités dynamiques et dans la nature.