This content is not available in your region
Contenu partenaire
Le « contenu partenaire » est un contenu payé et contrôlé par l'annonceur. Ce contenu est produit par les départements commerciaux et n'implique pas la rédaction ou les journalistes d'Euronews. Le partenaire financier a le contrôle des sujets, du contenu et détient l'approbation finale en lien avec le département production commerciale d'Euronews.
Andalucia

SÉVILLE, la ville portuaire des Indes

Plaza Espana Sevilla
Plaza Espana Sevilla   -   Tous droits réservés  Turismo Andaluz
Pour découvrir Séville et les nombreuses beautés de la région, l’Andalousie met à la disposition de tous les voyageurs internationaux non-résidents une assurance gratuite incluant une couverture Covid-19 pour des séjours dans tous les établissements réglementés d’Andalousie, du 1er janvier au 31 décembre 2021.

Depuis ses origines, la ville de Séville est un lieu de rencontre et de fusion. L’eau et la terre s’y retrouvent et la rivière naissant de la Betica, l’ancien nom latin du Guadalquivir, s’en va rejoindre la « mer océan ». En Andalousie, les habitants de chaque côté de la Méditerranée ont forgé un des plus grands mélanges de cultures et Séville, comme Cordoue sa voisine, en est un symbole saisissant. Au cours de sa longue histoire, la cité a été un port sûr pour des peuples venant des quatre coins du monde, tournant leurs rêves vers l’horizon. D’un côté, ils pouvaient facilement accéder à la Méditerranée. De l’autre, suivre le courant du Guadalquivir les menaient vers l’Atlantique.

Par moments, Séville fut le siège de gouvernements parmi les plus puissants du monde connu. Elle fut successivement connue comme une ville romaine, arabe, andalouse, Renaissance, baroque et latine américaine et son histoire et ses traditions ont influencé ses habitants comme les visiteurs. Sa culture mercantile, fondée sur le développement de ses docks, a donné un rythme frénétique à l’Europe occidentale. Du monde entier, marchands et marins venaient y jeter leur ancre et à son pic, elle était un centre rayonnant d’idées, exprimées en toutes langues et entourées d’arômes et de saveurs exquis.

© Turismo Andaluz

Cela est toujours visible dans les bâtiments que l’histoire a laissés, au plaisir de nos yeux. Les plus célèbres de ces endroits, la cathédrale, l’Alcázar et les Archives générales des Indes de Séville, furent reconnus en groupe comme faisant partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Comme beaucoup de monuments en Andalousie, la cathédrale est le résultat du mélange unique de cultures dans la région, ainsi que de multiples changements. Construite en 1401 au-dessus d’une grande mosquée du style Almohad, elle a tout de même conservé le fameux Patio des orangers et le minaret de l’ancienne bâtisse, qui peuvent encore être observés. Au sommet du minaret de La Giralda se trouve le célèbre Giraldillo, une girouette en forme de femme victorieuse qui est probablement le symbole le plus emblématique de la ville. La taille colossale de la cathédrale (un des plus grands temples gothiques d’Europe avec ses 5 nefs et 25 chapelles) et la grandeur de ses intérieurs en font une étape immanquable d’une visite de Séville. Elle abrite aussi de nombreuses œuvres d’art par de célèbres peintres espagnols.

© Turismo Andaluz

Au coeur de la cité se trouve aussi l’Alcázar royal, un des plus anciens palais encore utilisés dans le monde. Comme la cathédrale, il a changé à travers les époques, dès le XIème siècle. Les dirigeants et familles royales ayant habité le palais ont apporté leurs touches successives à son architecture. Le Patio de las Doncellas (jeunes filles), avec ses magnifiques plinthes carrelées, est l’une de ses plus célèbres cours. Une autre est le Patio de las Muñecas (poupées) où s’enchaînent une série fascinante de colonnes. Avec de telles cours, le palais est désormais un témoignage majestueux de la coexistence culturelle entre l’orient et l’occident, celle que l’on appelle en architecture « l’art Mudéjar ».

La cathédrale et l’Alcázar sont des exemples de l’importance cruciale des religions et de la royauté dans la longue histoire sévillane, mais un autre pouvoir, celui des marchands a joué un rôle formidable dans le développement de la ville. Comme reconnu par l’UNESCO, les Archives générales des Indes en sont le meilleur symbole. Construites sous le règne de Philippe II et achevées en 1646, elles étaient tout d’abord un centre pour les marchands mais furent ensuite utilisées pour réunir tous les documents liés aux possessions outre-mer de l’Espagne du XVème au XVIème siècles. Construites en pierre autour d’une cour centrale, le bâtiment abrite 2 nefs quadrangulaires, avec des voûtes connectées par un monumental escalier. La splendeur de l’endroit est une raison par elle-même de visiter les Archives mais c’est aussi une source inestimable d’information à propos de la découverte et de la conquête du Nouveau monde.

© Turismo Andaluz

Aujourd’hui, Séville est toujours une ville moderne, dynamique et créative. Cependant, pour en profiter le plus, il faut la parcourir lentement, quasiment en silence. Son atmosphère chaleureuse et poétique captive les visiteurs et les entoure d’une étoffe de magie, d’arômes, de beauté et d’émotion. C’est aussi l’endroit idéal pour goûter à la cuisine andalouse et des traditions de la région dans une de ses nombreuses tavernes ou lors d’un festival. Bien sûr, ses intérieurs sont fantastiques à explorer, mais Séville, avant tout et sans égale, est là que l’on profite de la rue.