DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Manuel Valls : "D'autres innocents perdront la vie"

monde

Manuel Valls : "D'autres innocents perdront la vie"

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Une minute de silence a été observée au ministère de l’Intérieur et dans tous les commissariats de France à midi en hommage au couple de policiers assassinés lundi à leur domicile de Magnanville.

Les drapeaux des édifices du ministère ont été mis mardi en berne pour trois jours.

Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police adjoint, et Jessica Schneider, agent administratif étaient parents d’un enfant de trois ans, retrouvé sain et sauf, en état de choc.

Le Premier ministre s’attend à d’autres attaques de ce genre, dans les jours, les mois, voire les années à venir.

“D’autres innocents perdront leur vie. C’est très difficile à dire. Evidemment, on peut m’accuser, je le comprends parfaitement, de rendre la société encore plus anxiogène qu’elle ne l’est aujourd’hui avec ces évènements. Mais malheureusement, c’est cette réalité. C’est l’affaire d’une génération”, a déclaré Manuel Valls.

Trois hommes de 27, 29 et 44 ans de l’entourage du meurtrier Larossi Abballa ont été placés hier en garde à vue. Deux d’entre eux avaient été condamnés avec lui en 2013, pour participation à une filière de recrutement jihadiste vers le Pakistan.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article