DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Manuel Valls : "D'autres innocents perdront la vie"

euronews_icons_loading
Manuel Valls : "D'autres innocents perdront la vie"
Taille du texte Aa Aa

Une minute de silence a été observée au ministère de l’Intérieur et dans tous les commissariats de France à midi en hommage au couple de policiers assassinés lundi à leur domicile de Magnanville.

"C'est l'affaire d'une génération"

Les drapeaux des édifices du ministère ont été mis mardi en berne pour trois jours.

Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police adjoint, et Jessica Schneider, agent administratif étaient parents d’un enfant de trois ans, retrouvé sain et sauf, en état de choc.

Le Premier ministre s’attend à d’autres attaques de ce genre, dans les jours, les mois, voire les années à venir.

“D’autres innocents perdront leur vie. C’est très difficile à dire. Evidemment, on peut m’accuser, je le comprends parfaitement, de rendre la société encore plus anxiogène qu’elle ne l’est aujourd’hui avec ces évènements. Mais malheureusement, c’est cette réalité. C’est l’affaire d’une génération”, a déclaré Manuel Valls.

Trois hommes de 27, 29 et 44 ans de l’entourage du meurtrier Larossi Abballa ont été placés hier en garde à vue. Deux d’entre eux avaient été condamnés avec lui en 2013, pour participation à une filière de recrutement jihadiste vers le Pakistan.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.