This content is not available in your region
Contenu publi-rédactionnel
Le « contenu partenaire » est un contenu payé et contrôlé par l'annonceur. Ce contenu est produit par les départements commerciaux et n'implique pas la rédaction ou les journalistes d'Euronews. Le partenaire financier a le contrôle des sujets, du contenu et détient l'approbation finale en lien avec le département production commerciale d'Euronews.
Andalucia

Retour à la nature en Andalousie

Paysage d'Andalousie
Paysage d'Andalousie   -   Tous droits réservés  Turismo Andaluz
Pour découvrir les nombreuses beautés de la région, l’Andalousie met à la disposition de tous les voyageurs internationaux non-résidents une assurance gratuite incluant une couverture Covid-19 pour des séjours dans tous les établissements réglementés d’Andalousie, du 1er janvier au 31 décembre 2021.

Montagnes enneigées, longues plages, désert rempli de cactus et forêts luxuriantes : en Andalousie se trouvent tous les paysages. Il s’agit aussi la région d’Espagne avec le plus grand nombre de réserves naturelles, chacune au caractère unique.

Sa riche végétation se compose de forêts de chênes verts, de chênes-lièges et de pins d’Alep qui bordent des bosquets d’oliviers, de cerisiers et d’amandiers. Ces paysages contrastés permettent l’existence d’une biodiversité incluant des lynx, des aigles et des vautours.

Les amateurs de marche en montagne ont l’embarras du choix, du massif boisé des Montes de Málaga à la spectaculaire gorge de la rivière Despeñaperros. Là où les plages de la région sont bien connues, les étendues côtières sont plus secrètes, comme l’Estrecho et ses falaises abruptes, ses dunes ondulantes et ses grottes sous-marines.

© Turismo Andaluz

Parcs naturels

Deux des plus beaux parcs naturels d’Espagne se trouvent en Andalousie : le Doñana, principalement dans la province occidentale de Huelva, et la Sierra Nevada, montagne en toile de fond de la ville magique de Grenade. Plus loin à l’est se trouve le curieux paysage désertique de Cabo de Gata, du côté d’Almeria.

Devenu une zone protégée en 1969, puis reconnu comme Patrimoine mondial par l’UNESCO, le parc de Doñana est surtout connu pour ses populations de rares lynx ibériens et d’aigles impériaux, une espèce en danger. Son mélange de marais, lagons et dunes abrite une grande variété d’écosystèmes dans lesquels 120 espèces d’oiseaux (jusqu’à 300 pendant la saison des migrations), ainsi que des animaux comme des cerfs, des blaireaux, des sangliers et des mangoustes vivent librement sans être menacés.

Durant l’été, alors que même les marais commencent à sécher, de nombreux oiseaux vont s’abriter et s’abreuver dans le parc adjacent du Brazo del Este, une étendue de zones humides créé par les changements agricoles apportés par l’homme le long du Guadalquivir.

Par contraste, la Sierra Nevada (ce qui signifie « montagne enneigée ») est réputée pour ses monts élevés. C’est donc une destination de ski populaire durant l’hiver, mais aussi une biosphère reconnue grâce à ses forêts anciennes, son abondance de papillons et d’insectes (certains y vivant exclusivement) et plus de 2000 espèces de plantes.

Le Cabo de Gata, nommé ainsi pour sa pierre d’agate, impressionne par ses pentes volcaniques accidentées, ses falaises abruptes et son désert où la pluie tombe le moins en Europe. Apprécié par les réalisateurs comme Sergio Leone qui ont profité de ses paysages aux cactus dignes du Wild West, le parc contient aussi une réserve marine de 120m², des barrières de corail et des îles rocailleuses à la faune sauvage.

© Turismo Andaluz

Réserves et sites naturels

Les petites réserves naturelles sont peut-être moins connues, mais elles contiennent une grande diversité de climats et de géographie. Plus discrètes que les parcs nationaux, il est souvent nécessaire d’obtenir une autorisation avant d’y entrer et elles ont été aménagées pour protéger les écosystèmes les plus fragiles.

Ces réserves sont souvent faites de marais autour d’un lagon, comme la Laguna de Fuente de Piedra, connue pour ses substrats salins qui l’ont conduite à être utilisée comme mine de sel à l’époque romaine et jusque dans les années 1950. Les anciens canaux et digues construits pour l’occasion abritent désormais de grandes colonies de flamants roses et d’autres oiseaux aquatiques.

Mouettes, bécasseaux et chevaliers rouges sont aussi presents à la Punta Entinas-Sabinar, un écosystème semi-aride sur la côte ouest d’Almería et un mélange de plages de sable, de marais, de salines et de dunes que le maquis méditerranéen maintient.

Plusieurs de ces réserves sont des « sites naturels » incluant des grottes, des canyons, des chutes d’eau…et méritant la protection qu’ils reçoivent. Un bon exemple est la dune de 30 mètres de haut sur la plage balayée par le vent de Bolonia. Un autre est la grotte spectaculaire et longue de 2 kilomètres de la province de Cordoue : la fameuse Cueva de los Murciélagos, ou grotte des chauves-souris.

© Turismo Andaluz

« Vías verdes »

Pour profiter pleinement de la diversité de ses paysages, l’Andalousie a mis en place un réseau de vías verdes (voies vertes). Ces anciennes lignes de chemin de fer abandonnées ont été converties en chemins plats que les visiteurs peuvent parcourir à pieds ou à vélo pour explorer la campagne.

Certains de ces chemins sont aussi un bon moyen de découvrir l’histoire de la région, comme l’ancienne route de l’huile, la Vía Verde de la Subbética, longue de 112 kilomètres parmi les oliviers et les vignobles du sud de Cordoue, ou la Vía Verde de Riotinto, où les trains miniers avançaient le long de la rivière Tinto.

D’autres routes, néanmoins, permettent de profiter calmement des collines, des rivières, des prairies et des marais de cette région espagnole pleine de découverte.