DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le secteur hôtelier de Dubaï mise sur les touristes de la classe moyenne

Le secteur hôtelier de Dubaï mise sur les touristes de la classe moyenne
Taille du texte Aa Aa

Dubaï est connu pour ses hôtels cinq étoiles de luxe. Mais la ville, qui tire 20% de ses richesses du secteur touristique mise désormais sur une clientèle plus modeste, en augmentant le nombre de chambres à prix abordable.

Cette tendance est en partie due à la concurrence des marques hôtelières locales et internationales qui cherchent à offrir à leurs clients un séjour confortable associé à des prix compétitifs. La chaîne hôtelière «Rove» de milieu de gamme propose un hôtel pour une nouvelle génération de clients modernes et connectés, moins exigeants en termes de services.

"Les personnes qui voyagent pour leur travail veulent séjourner dans un endroit propre et pratique, nous n'avons pas besoin de tous les suppléments" raconte Doug, voyageur sud-africain. Même constat pour Neil, qui vient d'Angleterre, et qui estime que "ces hôtels conviennent parfaitement aux budgets de la classe moyenne".

"Les gens ne viennent plus à Dubaï pour les mêmes raisons" nous dit Paul Bridger, directeur des opérations des hôtels Rove. "Auparavant, c’était vraiment une destination de plages cinq étoiles, mais maintenant, les gens viennent peut-être aussi pour faire une halte entre l'Europe et l'Asie".

Dubaï, dans le top 10 des visites dans le monde

À Dubaï, le secteur de l'hôtellerie devrait connaître une croissance forte et soutenue au cours des prochaines années, avec un niveau d'occupation qui devrait atteindre 35,5 millions d'ici la fin de l'année.

Dubaï est la quatrième ville la plus visitée au monde et 20% de son PIB provient du marché du tourisme. La ville se hisse presque au niveau de Paris, New York, Londres, Singapour et Hong Kong en terme d'attractivité. Située en plein désert, la perle du Golfe compte 260 hôtels de 1 à 3 étoiles, et 259 établissements 4 et 5 étoiles. Et les construction continuent dans la perspective de l'exposition universelle de 2020.

Construction d'hôtels, à Dubaï; capture d'écran

« _Nous avons environ 125 000 chambres d'hôtel ici sur le marché de Dubaï, et 33 000 autres sont en construction à l'heure actuelle " _nous dit Nicholas Maclean, directeur de CBRE Middle East. "_Il s’agit d’un site très commercial, c'est pour cela que nous construisons de nouvelles chambres ; nous ne le ferions pas si nous estimions qu’il n'y avait pas de demande dans le secteu_r."

Un secteur concurrentiel

D'après Nicholas Maclean du groupe CBRE, "Il y a clairement beaucoup de choix pour les voyageurs qui viennent ici et le prix est très important. Nous devons maintenir des prix concurrentiels, car il y a beaucoup d'endroits concurrentiels dans le monde où les gens peuvent aller".

Pour autant, la bataille pour attirer les voyageurs ne se joue pas uniquement sur les prix.

"Lorsque vous ouvrez un nouvel hôtel à Dubaï, vous devez décider quelle stratégie ? Quelle position vais-je occuper ? explique Anne Scott, manager de l'hôtel "W" au Palm de Dubaï. "Si nous nous basons simplement sur l’économie ou les produits de base, nous ne serions en concurrence que sur les prix. Donc, je pense que la seule alternative est de trouver des moyens de différenciation en fonction de l'expérience".

En ce sens, la ville de Dubaï intensifie ses efforts pour offrir une valeur ajoutée aux voyageurs avertis et avisés tout en augmentant son attractivité, son accessibilité et son coût abordable.