Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Dubaï : L'Expo 2020 et son héritage

Dubaï : L'Expo 2020 et son héritage
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le site de l’Expo 2020 ouvrira ses portes dans un an. L'Exposition universelle à Dubaï sera la première à se dérouler au Moyen-Orient. Elle devrait contribuer à hauteur de plus de 33 milliards de dollars à l'économie émiratie. Les organisateurs espèrent attirer près de 12 millions de visiteurs étrangers.

Parmi les quelque 190 pays participant à cet événement, près d’une centaine ont choisi de construire leur propre pavillon. Les travaux de construction majeurs sont déjà terminés et le projet a récemment franchi une étape importante.

En septembre, environ 800 experts de la construction se sont réunis pour une mission unique : mettre en place la dernière pièce du dôme Al Wasl, l’épicentre de l'Expo 2020. Un treillis en acier bombé de 130 mètres de large et plus de 67 mètres de haut.

« Nous avions la meilleure équipe au monde. Des ingénieurs, des entrepreneurs et des spécialistes ont encadré l’ensemble du processus. Nous avons conçu un nouveau monument emblématique à Dubaï », explique Ahmed Al Khatib, directeur du développement et de l'exécution.

Si l'architecture est sans aucun doute audacieuse, la structure de 724 000 mètres cubes s’inspire, elle, simplement de la vie quotidienne.

« Lorsque nous avons présenté le projet, nous l'avons défini comme notre salon pour l’Expo, une pièce à vivre avec une typologie de jardin intégrant une structure de cette envergure. Je pense que c'est vraiment unique et très rare. Ajoutez à cela une surface de projection à 360 degrés, visible de l’intérieur et de l’extérieur car la structure est en fibre de verre et reflète une lumière extraordinairement unique. La technologie sous-jacente est spéciale, cela n’a jamais été fait auparavant », insiste l’Architecte Gordon Gill.

Le projet, à ce jour, est en deçà du budget qu’H-S-B-C avait précédemment évalué à 6,2 milliards d'euros. Si certaines villes hôtes de l’Exposition universelle n’en ont pas toujours perçu suffisamment les bénéfices à long terme, Dubaï pourrait faire exception. Le cabinet de conseil international Ernst and Young prédit que l’événement devrait accroître de 1,5 % le produit intérieur brut des Emirats arabes unis chaque année.

« Nous prévoyons 25 millions de visiteurs, ce qui concrètement équivaut à recevoir, sur une période de six mois, toute la population d’un pays comme l’Australie. C'est notre niveau d'ambition », assure Shaun Vorster, vice-président du pôle stratégie et intégration des entreprises.

Les yeux du monde entier sont tournés vers Dubaï qui semble en passe de réussir son pari.

Dubaï nourrit de grandes ambitions en ce qui concerne l’Expo 2020.Quels sont les avantages commerciaux pour les pays participants? L’équipe de Business Line a interrogé Clayton Kimpton, le commissaire général néo-zélandais de l’événement.

Euronews : 192 pays seront représentés à Dubaï lors de l’Expo 2020. Comment la Nouvelle-Zélande va-t-elle se démarquer ?

Clayton Kimpton : « Nous nous considérons comme créatifs et innovants… à la recherche de bonnes solutions pouvant répondre aux problèmes auquel notre monde est confronté ».

Le riche patrimoine et l’histoire de la Nouvelle-Zélande sont aussi explorés à travers ces thèmes ?

Clayton Kimpton : « C'est vrai. Nous avons veillé à ce que nos peuples autochtones, les Maoris et les valeurs qu’ils véhiculent, soient au cœur de nos activités. Nous ne sommes pas seulement un pays qui se soucie de l'environnement. Nous voyons que l'environnement et les gens sont inextricablement liés. Et veiller les uns sur les autres sera bénéfique pour les générations futures ».

Vos plus grands partenaires commerciaux sont l’Amérique du Sud, l’Australie et le Japon. Quelle portée un événement tel que l’Expo 2020 peut-il avoir sur le long-terme ?

Clayton Kimpton : « Le commerce est extrêmement important pour la Nouvelle-Zélande et, bien que les pays que vous avez mentionnés, en ajoutant la Chine et les États-Unis, soient de très grands partenaires commerciaux, nous ne mettons pas tous nos œufs dans le même panier ».

Clayton Kimpton, commissaire général néo-zélandais Expo 2020.

Les Emirats arabes unis sont votre 10ème partenaire commercial. Comment envisagez-vous de développer cette relation et de la renforcer à l'avenir?

Clayton Kimpton : « Les EAU sont importants non seulement pour les ventes que nous réalisons ici mais aussi pour nos exportations en Afrique du Nord, en Asie centrale et en Europe. Nous voulons que cela se développe et s’accroisse. Un certain nombre de sociétés néo-zélandaises sont déjà implantées ici. Nous en voulons plus avec des sièges sociaux plus grands et des bureaux régionaux destinés à réexporter ce qu’ils fabriquent ».

Vous exportez principalement des produits laitiers, de la viande et du vin. Quels secteurs de l'industrie ou de la technologie aimeriez-vous pousser en avant ?

Clayton Kimpton : « Notre industrie cinématographique est très importante. Mais nous voulons développer le secteur informatique, celui de la santé, de l’éducation et de la technologie. Nous ne voulons pas laisser les autres branches de côté, mais nous cherchons vraiment à pousser ceux-ci. Nous croyons que la Nouvelle-Zélande propose des solutions étonnantes qui sont bénéfiques non seulement pour nous, mais aussi pour le monde. Et c'est ce que nous allons apporter à l'Expo 2020 ».

District 2020

Organiser une exposition mondiale va bien au-delà de la simple réussite d’un événement. Il s’agit aussi d’œuvrer pour un héritage durable. La durabilité dans l’investissement est donc, depuis le premier jour, le fil conducteur de ce projet.

A l’issue de l’Exposition Universelle, le site qui couvre près de 5 km2 au sud de Dubaï, sera réaménagé et deviendra le District 2020. Une ville à part entière, à la pointe de la technologie qui accueillera des dizaines d’entreprises.

« Nous construisons un site qui, à sa naissance, accueillera un événement puis qui sera transformé en un écosystème réunissant start-ups, grandes entreprises, conglomérats et centres de Recherche et Développement, afin de créer un environnement similaire à celui de la Sillicon-Valley », explique Khalid Sharaf, responsable des contrats internationaux.

Le site de l‘Expo est en cours de construction dans une zone franche, une zone dotée de sa propre juridiction permettant ainsi aux entreprises internationales de s’y installer plus facilement.

« Actuellement, l’immobilier, la logistique, les voyages et l’éducation sont les secteurs les plus importantes qui stimulent la croissance à Dubaï et dans les Émirats arabes unis. Dans l’avenir, ils garderont toute leur importance mais nous devrons aussi inclure d’autres industries telles que : l'intelligence artificielle, le big data et l’internet des objets (IOT) », ajoute Khalid Sharaf.

Expo live donne de la visibilité aux innovateurs mondiaux. Ce programme de 90 millions d’euros soutient des projets créatifs qui défendent la durabilité et collent au thème de l’exposition : « Connecter les esprits, créer l'avenir »

« Il faut préparer l’avenir et veiller à ce que cette Expo, qui va durer six mois, mette aussi en évidence l’importance de vivre une vie durable ; que les gouvernements arrivent à des politiques durables ; que les entreprises tendent vers des pratiques commerciales plus durables. Cela va du plastique à la façon dont nous construisons un site jusqu’à la manière dont nous gérons une ville grâce à leur technologie », détaille le vice-président d’Expo Live, Yousuf Caires.

L’Expo 2020 fait tourner les têtes sur la scène mondiale. Nombre d’investisseurs se sont déjà engagés à lancer des projets de financement en lien avec l’événement et l’idée d’héritage durable qu’il véhicule.

« Siemens par exemple a décidé d’implanter son hub logistique mondial ici, à District 2020, après l’événement. L’entreprise Accenture doit aussi s’y installer. Et nous avons récemment annoncé une collaboration avec Atlas Capital. Nous continuons dans le cadre de notre stratégie d'héritage de District 2020 à dialoguer avec les marchés et les entreprises afin de leur permettre de s'installer ici », explique la cheffe des pavillons, Marjan Faraidooni.

Les expositions universelles sont organisées tous les cinq ans. L’Expo 2020 à Dubaï commencera le 20 octobre de l’année prochaine et se poursuivra jusqu’au 20 avril 2021.