DERNIERE MINUTE

La scène musicale éclectique de Dubaï

La scène musicale éclectique de Dubaï
Taille du texte Aa Aa

De Jamiroquai au Dubai Jazz Festival à Fatboy Slim lors de l'événement Party in the Park, Dubaï a accueilli quelques-uns des grands noms de l'industrie de la musique en 2019.

Boyzone par exemple lui a réservé une date de sa tournée d'adieux. Ce groupe qui a connu un vif succès dans les années 90, en particulier en Irlande et au Royaume-Uni, a vendu plus de 25 millions d'albums à travers le monde.

Les adieux de Boyzone

"C'est un plaisir de revenir dans tous les endroits où on est allé jouer pendant toutes ces années," assure Ronan Keating, l'un des membres de Boyzone, avant d'ajouter : "Cela fait du bien de revenir et de donner un nouveau concert pour dire au revoir avec la manière."

Son partenaire Shane Lynch renchérit : "Franchement, il se trouve que le lieu où on joue est juste à côté du Irish Village, alors on ne va pas se plaindre. C'est étonnant, c'est presque un amphithéâtre, la scène se soulève petit à petit, on ressent la foule face à nous : c'est un endroit génial pour donner un concert et moi, c'est ce que j'aime quand on joue ici," affirme-t-il.

Mais cette tournée signe-t-elle réellement la fin du groupe ? "Notre tournée a rencontré un accueil incroyable, la set list est génial, c'est un super concert," se félicite Keith Duffy, membre de Boyzone.

"Et vous savez, on est un boys band et on a atteint la quarantaine," fait-il remarquer. "Donc, ça fait un moment qu'on aurait dû disparaître ; on veut écrire nous-mêmes le dernier chapitre et arrêter en étant crédibles et fiers," insiste-t-il.

Une foule pour Jay Sean

De l'Irish Village au Global Village, il n'y a qu'un pas. La star du R&B installée à New York, Jay Sean s'est produit à Dubaï devant 100.000 spectateurs.

Le public local lui est fidèle depuis longtemps, explique-t-il. Ce qui l'a beaucoup étonné au début.

"Il faut se rappeler qu'internet n'était pas comme aujourd'hui, il n'y avait pas les réseaux sociaux et c'est vraiment par YouTube que j'ai eu de nombreux fans à Dubaï," raconte l'artiste. "Je ne savais que mes morceaux étaient joués ici et ensuite, je suis venu, j'ai donné un concert et je me suis dit : 'Cool !' 5000 personnes étaient présentes, je n'en revenais pas," se souvient-il."

"Depuis, j'ai eu la chance de me produire ici chaque année depuis quinze ans et les gens ici connaissent vraiment tous mes morceaux," dit-il, enthousiaste.

"Une salle qui change la donne"

Le groupe californien Maroon 5 a de son côté, inauguré la nouvelle Coca-Cola Arena, la plus grande salle de concert de la région. Elle change la donne pour le secteur de la musique sur place selon sa direction.

Son PDG Guy Ngata nous présente la salle : "Si vous regardez autour de nous, elle dispose de panneaux acoustiques spécifiques. La qualité du son est extrêmement importante tout comme la fonctionnalité de l'espace," explique-t-il.

Autre style, autre performance : "Le Fantôme de l'Opéra", l'un des plus grands succès de l'histoire des comédies musicales de Broadway, vient d'être présenté pour la première fois au Dubai Opera House. Preuve qu'à Dubaï, il y en a pour tous les goûts musicaux.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.