DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Arab Health 2020 : l'intelligence artificielle prend soin de notre santé

euronews_icons_loading
Arab Health 2020 : l'intelligence artificielle prend soin de notre santé
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

L'apparition du coronavirus nous a montré la fragilité de notre système de santé mondial. L'une des clés pour enrayer la propagation de telles infections, c'est un renforcement de la connectivité et de la communication entre les organismes de santé. C'est l'un des thèmes qui a été abordé au salon Arab Health 2020.

L'intelligence artificielle, en liant les données des acteurs de la santé, aide par exemple, à réagir rapidement en cas de crise.

"En tant que médecins des services d'urgence, nous sommes souvent en première ligne," fait remarquer Dr Jacques Kobersy, directeur de l'Institut de médecine d'urgence au Cleveland Clinic Abu Dhabi, participant du salon. "Mais laissez-moi vous donner un exemple de l'utilité de la technologie et de l'intelligence artificielle en cas d'épidémie de ce type - le coronavirus, mais aussi la grippe saisonnière - : quand une organisation comme l'OMS est informée de la circulation de nouveaux virus, l'intelligence artificielle peut nous donner l'opportunité de signaler ces symptômes inhabituels bien avant que les praticiens et les services de santé ne les mettent en évidence," explique-t-il."Ce qui nous aide à anticiper ce type de pandémie peut-être un mois avant qu'elle ne s'envenime vraiment," affirme-t-il.

Ambulance autonome

55.000 personnes originaires de 159 pays ont participé à ce salon de Dubaï pour présenter et découvrir des technologies révolutionnaires pour le secteur de la santé.

Parmi celles-ci, on peut citer des ambulances intelligentes sans chauffeur qui bientôt, pourraient arriver au domicile des patients dès l'alerte donnée.

"Sachant que les patients à haut risque porteront dans l'avenir, des appareils portatifs qui surveillent leur santé, quand quelque chose arrivera à un patient équipé, les appareils enverront tous les paramètres vitaux au système et à l'hôpital pour que le médecin puisse surveiller l'état du patient 24h/24," explique Dr Rashid Al Hashimi, membre du conseil pour la jeunesse au ministère de la santé et de la prévention des Émirats arabes unis.

"L'ambulance sera un véhicule autonome qui ira directement chez le patient ; quand le patient sera à bord des caméras haute résolution observeront son visage et transmettront toutes les données importantes aux secouristes pour qu'ils puissent l'aider," décrit-il avant d'ajouter : "Pendant le trajet vers l'hôpital, un médecin virtuel sera à bord et [dans la circulation,] tous les feux passeront au vert à l'approche du véhicule."

© euronews
Ambulance présentée par les Emirats au salon Arab Health© euronews

Surveillance des patients cardiaques et cellules souches

L'intelligence artificielle est déjà présente dans des implants qui enregistrent les paramètres vitaux.

"On peut placer des appareils sous la peau et surveiller à distance, l'état des patients cardiaques y compris quand ils sont chez eux," indique Dr Noor Al Muhairi, directrice des services de médecine au département des hôpitaux du ministère de la santé des Émirats.

"On a implanté cet appareil chez trente patients et quand l'un d'eux se trouvait à Londres, on a remarqué une anomalie au niveau de son cœur, on l'a appelé et on lui a dit d'aller tout de suite à l'hôpital et ça l'a sauvé," assure-t-elle.

Autre avancée : il est aujourd'hui possible de relancer la croissance de cellules cardiaques endommagées. "En matière de traitements, nous avons collaboré avec l'Université d'Osaka où leurs équipes ont mené une étude sur des cellules souche qui ont généré des cellules cardiaques," déclare Dr Noor Al Muhairi. "On peut utiliser des cellules souches pour régénérer ce type de cellules, c'est l'une des dernières technologies dans le traitement cardiaque et en partenariat avec le Japon, nous allons mener une étude clinique ici avec le ministère de la santé," renchérit-elle.

Machine Learning

Il y a aussi l'analyse visuelle de blessures qui grâce au Machine Learning (l'apprentissage automatique), aide les soignants à choisir le traitement adapté.

"Cette machine surveille le processus de guérison du pied chez un patient diabétique, elle nous donne les résultats en trente secondes, ilsuffit de scanner la blessure," nous montre Dr Halima Al Shehhi, responsable d'unité au département des urgences au ministère de la santé des Émirats.

"La machine dispose des informations du patient sur les quinze dernières années et elle va comparer la situation aux blessures plus anciennes et analyser le problème," dit-elle. "De cette manière, on peut éviter les complications liées au diabète comme l'amputation," souligne-t-elle.

Le Dr Jacques Kobersy ajoute : "Qu'il s'agisse d'intelligence artificielle ou de nouvelles méthodes pour analyser l'état des patients et les traiter, des concepts qui existaient uniquement dans notre imagination il y a quelques années sont aujourd'hui devenues réalité."

Toutes ces technologies poursuivent un même but : nous faire passer d'une médecine de traitement à une médecine de prévention.