DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Dubaï mise sur les innovations pour sortir du confinement en sécurité

euronews_icons_loading
Dubaï mise sur les innovations pour sortir du confinement en sécurité
Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai Tourism
Taille du texte Aa Aa

Quand et comment lever le confinement en sécurité ? Les dirigeants du monde entier se sont posés cette question ces derniers mois. Dubaï, pour sa part, a levé ses mesures les plus strictes au bout d'un mois. L'émirat affiche aujourd'hui l'une des proportions de tests par habitant les plus élevées à l'échelle mondiale. Et, malgré les inquiétudes quant au respect de la vie privée, il a lancé très tôt une application de traçage des cas de COVID-19.

La réponse de Dubaï à la pandémie s'appuie sur l'innovation, notamment sur des machines autonomes comme un bateau de surveillance portuaire piloté à distance.

Un nouveau type de respirateurs

Dans le même temps, à la Dubai Future Foundation, des scientifiques développent ces respirateurs qui espèrent-ils, pourraient être produits en masse de manière simple et rentable.

"En février-mars, il y avait dans le monde, moins d'une centaine de milliers de respirateurs et clairement, on devait voir comment apporter notre aide," raconte Khalifa Alqama, directeur des Dubai Future Labs. "On s'est dit qu'on allait explorer cette piste de développer un prototype de respirateur," dit-il avant de préciser : "Notre objectif, c'est de nous assurer de produire un respirateur qui puisse être accessible et qui présente toutes les caractéristiques d'un véritable respirateur, c'est-à-dire qui puisse donner la possibilité aux médecins de contrôler le volume d'air, la pression dont les patients ont besoin - un enfant par exemple a besoin d'une pression très différente d'un adulte - et la quantité d'oxygène qu'il leur faut," explique-t-il.

Nous lui demandons comment il envisage l'avenir. "Aujourd'hui, on est dans la phase de prototypage : on a quatre prototypes en cours de test actuellement, mais dans l'avenir, on envisage de les produire par centaines, du moins pour constituer des stocks et potentiellement pour les fournir à tous ceux qui en auraient besoin à l'étranger," déclare Khalifa Alqama. "Mais cette étape viendra après la vérification et la mise aux normes : ces appareils seront contrôlés par des tiers," indique-t-il.

© euronews
Prototypes de respirateurs développés à Dubaï© euronews

Drones de désinfection

Dès le tout début du confinement, Dubaï a aussi déployé des drones de désinfection pour lutter contre le virus dans les espaces publics.

"On a reçu un appel de la municipalité de Dubaï qui voulait utiliser notre drone destiné à l'agriculture pour des opérations de désinfection, donc on a répondu présent, on avait ces drones en stock," précise Pejman Ghorbani, gestionnaire principal des produits chez Advanced Media.

"Nos appareils permettent de s'assurer que le liquide soit bien propagé partout avec le flux d'air que les hélices génèrent parce qu'elles sont conçues pour répandre des liquides et on peut contrôler la quantité de liquides qui sort des buses," fait-il remarquer.

"Avec une réserve pleine et une batterie totalement chargée, le drone peut voler entre 10 et 15 minutes et il peut couvrir - si je me rappelle bien - un demi-hectare à l'heure," renchérit-il.

© euronews / municipalité de Dubaï
Drones de désinfection utilisés à Dubaï© euronews / municipalité de Dubaï

Sas de nettoyage par ultrasons

Autre innovation : un sas de désinfection développé par une entreprise des Émirats. Il peut instantanément prendre la température de la personne qui l'emprunte, détecter si elle porte un masque et l'envelopper d'une brume désinfectante pulvérisée par ultrasons.

Le cofondateur de cette société Guard Sanitizing Gate estime répondre à de nouveaux besoins. "Il y a beaucoup de choses qui sont en train de changer dans nos vies," affirme Husam Zammar.

"Vous vous souvenez : avant, dans les avions, on pouvait fumer, c'était la norme ; maintenant, c'est interdit," poursuit-il. "C'est la même chose avec ce qui se passe aujourd'hui : la nouvelle norme - vous verrez ça dans deux ou trois mois -, ce sera que si on ne prend pas la température à l'entrée d'un bâtiment ou d'une organisation, il y aura des soucis," insiste-t-il.

Sur fond de reprise progressive de l'activité des entreprises et des interactions individuelles, Dubaï s'efforce de tenir le virus éloigné grâce à toute une série d'innovations dans les domaines de la médecine et de la désinfection et les nouvelles technologies.

© euronews
Sas de désinfection produit à Dubaï© euronews