DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le slow tourisme et vous : une alliance parfaite "made in" Bulgarie

Lac de Vacha
Lac de Vacha   -   Tous droits réservés  Bulgaria Travel
Taille du texte Aa Aa

De par sa position géographique, à la croisée de l'Est et de l'Ouest, la Bulgarie regorge de sites taillés sur mesure pour Instagram, mais c'est aussi une terre émouvante et cosmopolite, imprégnée de traditions qui invitent à se « déconnecter » et à savourer l'instant présent. Détendez-vous dans les thermes où les empereurs romains se prélassaient jadis… Profitez de l'air frais des montagnes ou découvrez l’univers du vin bulgare... Arrêtez-vous un instant pour respirer l’odeur des roses ; parfois littéralement ! Les splendeurs naturelles de la Bulgarie offrent des expériences de « slow tourisme » parmi les plus belles en Europe.

©Bulgaria Travel

Spas et séjours bien-être

Ah, les stations thermales ! La Bulgarie possède le plus grand nombre de sources minérales naturelles en Europe, juste derrière l'Islande, et les propriétés de ses eaux thermales curatives sont reconnues depuis l'Antiquité. De fait, plus de 550 sources d'eau naturelles et quelque 1600 sources thermales sont dispersées à travers le pays, dont de nombreuses eaux thermales riches en azote et faiblement minéralisées. Ne manquez pas l’occasion de profiter des eaux bienveillantes d'un spa bulgare, que vous ayez des objectifs de remise en forme et de perte de poids, ou que vous souhaitiez simplement faire une pause et vous offrir un instant de détente. À l’Antiquité, les Thraces, des guérisseurs notoires, ont été les premiers à détecter l’abondance de sources thermales en Bulgarie. Ces nombreuses sources, qui se déclinent sous la forme de sources chaudes, tièdes et fraîches, étaient connues sous le nom des « sources sacrées de la Thrace » à travers tout l'Empire romain. Au sud du pays, les sources minérales sont influencées par le climat méditerranéen, tandis que les sources thermales des régions montagneuses se parent d’eaux cristallines. Le long de la côte de la mer Noire, certains thermes bulgares contiennent des dépôts de boue et de tourbe naturellement curatifs ; dans les stations thermales de Tuzlata (près de Balchik) et Pomorié (près de la Côte du Soleil), vous pourrez vous enduire de boue noire thérapeutique, afin de revitaliser votre peau et de vous procurer une sensation de bien-être générale.

Si Velingrad est considérée comme la capitale thermale de la Bulgarie, Sandanski, toujours dans le sud-ouest bulgare, est également une station très prisée. Là-bas et dans les nombreuses stations balnéaires qui longent la mer Noire, les Bulgares puisent dans la flore naturelle et les herbes médicinales du pays (dont plus de 15 000 tonnes sont exportées chaque année) pour mettre au point des soins d'aromathérapie et de thalassothérapie très efficaces.

Certains centres de balnéothérapie parmi les plus réputés du pays se trouvent à l'intérieur des terres, là-même où les empereurs romains venaient « prendre les eaux », généralement dans des plaines en bordure des montagnes. Hisarya, au nord de Plovdiv, en fait partie. Vous pourrez y admirer des vestiges de thermes romains, et recevoir des soins réparateurs à base de boue et d’eau curatives dans des hôtels et établissements ultra-modernes. Vous constaterez que de nombreux spas bulgares proposent d'excellentes solutions d’hébergement, en plus d'un personnel très compétent et de « menus » de soins complets : des bains minéraux aux massages et à la réflexologie, en passant par l'aromathérapie, l'apithérapie (à base de miel) ainsi que des programmes diététiques et anti-stress. Grâce aux bienfaits des eaux thermales, les séjours bien-être bulgares sont une bénédiction pour le corps, l’âme et l’esprit !

©Bulgaria Travel

Des côtes naturelles aux montagnes majestueuses

Avec ses paysages naturels variés, allant des pics montagneux et lacs de glaciers cristallins aux gorges luxuriantes et aux étendues spectaculaires le long des côtes de la mer Noire, la Bulgarie vous invite à vous prélasser au grand air : une destination authentique pour les séjours écotouristiques. Le long rivage de la mer Noire est synonyme de vacances tranquilles, avec ses plages de sable doré et une eau affichant entre 22 °C et 26 °С en été : bronzage et baignade sont incontournables ! Mais la présence environnante de lacs côtiers, de villages traditionnels, de sources minérales et de sites inscrits au patrimoine mondial, telle que l’ancienne cité de Nessebar, vous permet de choisir entre escapade paisible ou énergique, selon vos envies. Les amateurs de golf auront à leur disposition trois parcours de renommée mondiale à l'intérieur des terres et en bord de côte, notamment le magnifique Thracian Cliffs Golf & Beach Resort, dont le parcours a été conçu par Gary Player, le BlackSeaRama Golf et le Lighthouse Golf & Spa Resort. Des activités de randonnée, de pêche et d’équitation sont également proposées pour agrémenter encore davantage vos vacances à la mer.

La campagne bulgare, quant à elle, se prête parfaitement au tourisme rural, un moyen de plus en plus populaire de se familiariser avec les us et coutumes bulgares dans un cadre verdoyant et serein qui sort de l’ordinaire ; à l’image du village de Bojentsi, par exemple, près de Veliko Tarnovo, qui est une réserve architecturale. En séjournant dans une maison de village traditionnelle, vous pourriez vous retrouver à cueillir des légumes du jardin ou des herbes sauvages, à préparer du fromage et des yaourts ou même à faire du vin ! Selon le village que vous choisirez, vous pourriez aussi apprendre la peinture d'icônes, la broderie et la danse folklorique. Mais où que vous alliez, vous apprécierez de partager vos repas (fraîchement préparés grâce aux ingrédients ramassés) avec votre hôte dans le cadre de ce tourisme rural. Dans les Rhodopes, les villages, comme ceux de Kovachevitsa, Chiroka Laka et Lechten, proposent des séjours aux délicieuses saveurs rustiques : vos photos du Cheverme (un agneau entier rôti à la broche) et du Patatnik (un délicieux plat de pommes de terre de la région des Rhodopes) feront saliver vos amis sur Instagram ! Lorsque vous ne serez pas en train de savourer de délicieux plats traditionnels, vous pourrez explorer une multitude de coutumes bulgares pour vous mettre en appétit : comme assister à un spectacle sur les exploits des Haïdouks (une reconstitution d'une attaque de brigands) à Bansko ou à une danse traditionnelle sur des charbons ardents (appelée Nestinarstvo) dans les villages du Strandja.

La richesse de la biodiversité bulgare n’a pratiquement pas son pareil en Europe : la Bulgarie est en effet le lieu idéal pour s’essayer à l'observation des oiseaux, un passe-temps de plus en plus répandu. Au sud du Danube, près du village de Srébarna, une biosphère et réserve naturelle de 600 hectares constitue l'un des plus grands habitats d’oiseaux en Europe ; vous pourrez même y observer la seule colonie de pélicans dalmates de Bulgarie. Parmi plus de 200 espèces d'oiseaux endémiques et migrateurs se trouvent également des hérons pourprés, des ibis falcinelles et de grandes aigrettes. Le parc de Rusenski Lom, à proximité des églises rupestres d'Ivanovo classées au patrimoine mondial de l'UNESCO, est une autre destination prisée pour l'observation des oiseaux. Et à proximité de ces églises emblématiques, une autre merveille naturelle vous attend : la spectaculaire grotte d’Orlova Chuka.

©Bulgaria Travel

Près de 40 % du territoire bulgare est boisé de forêts de hêtres, principalement au centre du pays. Les Bulgares adorent se promener à travers leurs collines et montagnes. Avec trois parcs nationaux (les parcs du Pirin, de Rila et du Balkan central) et pas moins de 11 parcs naturels à leur disposition, les randonneurs n'ont que l'embarras du choix. Les sept lacs de Rila, au sud de Sofia, sont des lacs glaciaires immaculés à la surface miroitante, situés les uns au-dessus des autres à des altitudes croissantes, jusqu'à 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le parc national du Pirin, au sud-ouest de la Bulgarie, vous invite à le découvrir avec ses lacs glaciaires et ses forêts de pins à couper le souffle. Les massifs de Belassitsa, à l’extrémité sud de la Bulgarie, regorgent de sentiers de randonnée exceptionnels, à l’instar des célèbres Rhodopes, dont les paysages pittoresques se prêtent à la randonnée, au VTT, à l'équitation et plus encore. Les Rhodopes abritent également un patrimoine culturel unique : des châteaux et monastères médiévaux aux traditions culinaires authentiques, comme le savoureux Cheverme (agneau grillé à la broche) et des plats de pommes de terre uniques. Que vous les appeliez sentiers de randonnée ou éco-sentiers, leur longueur totale s’élève à 37 000 kilomètres. L’itinéraire écologique de Vazov, nommé ainsi en hommage à l'écrivain bulgare Ivan Vazov, est l'un des sentiers les plus fréquentés, car il traverse la rivière Iskar et passe devant la cascade de Skaklya ; il est généralement possible de réaliser cette randonnée en moins de deux heures ! Le sentier écologique de Dryanovo passe à proximité du monastère isolé de Dryanovo, tandis que le sentier de Vratsa fait partie du parc naturel du même nom.

©Bulgaria Travel

Quand l’aventure se mêle au tourisme

Impossible de ne pas trouver un endroit où recharger ses batteries ou faire monter l'adrénaline au cœur de la campagne bulgare, infiniment variée. Que vous choisissiez le kitesurf sur la côte de la mer Noire ou le saut à l'élastique dans la grotte de Prohodna, une grotte karstique transpercée par deux trous naturels s'ouvrant vers le ciel connus sous le nom des « yeux de Dieu », la Bulgarie est un théâtre d’aventures parmi les plus riches du tourisme européen. Pourquoi ne pas découvrir les montagnes ou même les côtes de la mer Noire à cheval ? Les excursions équestres se prêtent particulièrement aux environnements sablonneux et sylvestres. Le rafting en eaux vives sur les rapides de la rivière Struma a pour réputation d’être ludique, tandis que les gorges d'Iskar et de Kresna sont parfaites pour le kayak (le niveau d’eau atteignant son maximum en juin). Au-dessus de tout ? Survolez Sopot en parapente, la vallée des roses et les pentes abruptes de Trojan défilant sous vos pieds ; l’un des meilleurs spots pour faire du parapente en Europe. Mais parfois, rien ne vaut un plaisir simple, comme la cueillette des roses. La Bulgarie est l'un des principaux producteurs d'huile de rose au monde et tous les ans, aux mois de mai et juin, vous pouvez vous joindre aux habitants tandis qu’ils recueillent les pétales de rose les plus parfumés de la vallée des roses. Faire du bénévolat n’a jamais été aussi entêtant !

©Bulgaria Travel

Une cuisine bulgare à la cuisson lente, saine et savoureuse

La gastronomie bulgare est une odyssée d'histoire et d'ingrédients biologiques. Vivre centenaire n’est pas rare en Bulgarie ; de fait, de nombreux Bulgares vivent au-delà de 100 ans. Les nutritionnistes attribuent cette longévité à leur alimentation en grande partie naturelle, à base de yaourt bulgare traditionnel (kiselo mlyako), de fromage blanc, de kashkaval (fromage jaune), de tarator (une soupe de concombre froide servie avec du kiselo mlyako), de pain de seigle noir biologique, de tranches de porc séché et mariné (Filet Elena), de miel naturel et de graines de tournesol. Cette alimentation saine, associée à des fruits et légumes bio, garantit un transit régulier et débarrasse naturellement le corps des toxines indésirables.

Dîner, en Bulgarie, c’est goûter à un amalgame de cultures ; un soupçon de cuisine des Balkans, une multitude d’épices allant du paprika au thym, en passant par l'ail et la menthe verte, des salades fraîches du jardin et la cuisson simultanée de plusieurs plats. Les noms seuls suffisent à allécher : les chushki burek sont des poivrons frits farcis aux œufs et au siréné, un fromage blanc saumuré. Les kebapche sont de longs cylindres de viande grillée (bœuf et porc) assaisonnés de poivre noir, de sel et de cumin. Ils se marient à merveille avec les sarma, des feuilles de chou farcies, ou la fameuse salade chopska, à base de tomates, de concombres, d'oignons verts, de poivrons et de siréné, dont les couleurs évoquent le drapeau national bulgare. En été, il vous faut absolument goûter le tarator, une soupe rafraîchissante de concombre à base de yaourt, d'aneth, de noix concassées et d’épices. Au petit-déjeuner, les Bulgares se régalent de buhtas (beignets) et de mekitsi, de la pâte frite à base de yaourt. On retrouve aussi du yaourt dans la banitsa, une pâtisserie traditionnelle à base de pâte filo qui se décline en versions sucrées et salées. Enfin, à Sofia et dans les grandes villes, les tendances gourmandes sont aux versions contemporaines de plats bulgares classiques.

©Bulgaria Travel

Vins et routes des vins

Rappelez-vous que les Bulgares hochent la tête pour dire non et la secouent lorsqu'ils acquiescent. Donc, si votre hôte vous propose un verre de Cherven Misket (un vin blanc bulgare renommé) ou de Mavrud (un rouge succulent), secouez la tête ou vous risquez de boire de l’eau ! La production du vin est indissociable de la longue tradition culinaire bulgare, les Thraces utilisant justement ce breuvage à l’Antiquité pour leurs rituels religieux et le culte du dieu du vin Zagréus (Dionysos était lui aussi très tôt vénéré). La Bulgarie compte aujourd'hui cinq régions viticoles. Outre le Mavrud, les cépages célèbres sont le Gamza aux notes de framboises, le Pamud, un cépage rouge léger, le Rubin vieilli en fûts de chêne, le Dimyat, un blanc de la région de la mer Noire et le Shiroka Melnishka, un rouge sec aux arômes épicés. Les vins bulgares sont servis dans tous les restaurants du pays, mais vous pouvez également les découvrir lors de dégustations guidées (et délicieuses !) dans divers établissements vinicoles de la route des vins.