DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Emer Cooke sur le vaccin anti-Covid : « Nous allons tout faire pour rassurer »

euronews_icons_loading
EMA headquarters
EMA headquarters   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

L'Agence européenne des médicaments (EMA) est plus que jamais sous le feu des projecteurs. Cet organisme centralise les évaluations et les autorisations de mise sur le marché. Alors qu'elle examine les demandes pour le vaccin anti-Covid, des questions demeurent. Nous en avons posées quelques-unes à sa directrice exécutive, Emer Cooke.

Euronews :

« Qui est responsable s'il y a des effets secondaires ? »

Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA :

« Nous avons une procédure pour ce que nous appelons "le suivi post-autorisation", pour continuer à étudier la sécurité du produit une fois qu'il a été utilisé par une population bien plus importante que lors des essais cliniques. C'est la responsabilité des laboratoires et celle des États membres, mais nous menons aussi des études pour être certains de couvrir tous les aspects. »

Euronews :

« C'est une question que vous ont posée les eurodéputés en commission. Avez-vous suffisamment de données ? »

Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA :

« Les laboratoires ont étudié plus de 30 000 sujets lors des essais cliniques, essentiellement des adultes et des personnes âgées, mais aussi des patients avec des pathologies. En comparaison avec ce que nous attendons normalement pour un vaccin, ce sont des données très solides. Il s'agit d'un grand nombre de personnes et nous pensons que nous pouvons émettre des conclusions à partir de __cela. »

Euronews :

« Euronews a tendu le micro aux habitants, ici à Bruxelles, et beaucoup de personnes nous ont dit qu'elles se feront probablement vacciner mais qu'elles ne souhaitent pas être les premières. Elles sont hésitantes. Quel message voulez-vous leur adresser ? »

Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA :

« Je veux leur dire que c'est notre travail. Notre travail consiste à évaluer la sécurité et la qualité du vaccin, et c'est une immense responsabilité que je prends très au sérieux. Nous sommes la source des données sur le produit. Nous en savons plus que quiconque si ce n'est le laboratoire. Et si les gens sont inquiets, nous allons tout faire pour les rassurer, pour faire en sorte qu'ils puissent avoir confiance dans le vaccin. C'est notre responsabilité. »

Euronews :

« Alors allez-vous vous faire vacciner en direct à la télévision ? La président de la Commission Ursula von der Leyen doit-elle le faire ? Aux États-Unis, d'anciens présidents s'y sont engagés. »

Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA :

« Oui, bonne idée ! »