DERNIERE MINUTE

Un mois après le sinistre qui a fait au moins 85 victimes et détruit près de 14 mille habitations, plusieurs centaines de résidents ont finalement été autorisés à regagner certains quartiers de Paradise. Située dans le nord de la Californie, cette ville a pratiquement été anéantie par l’un des incendies de forêt parmi les plus meurtriers de l’histoire des États-Unis.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.