DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Que se passe-t-il lors d'un traumatisme crânien ?

Que se passe-t-il lors d'un traumatisme crânien ?
Taille du texte Aa Aa

Les traumatismes crâniens provoqués par un accident, une agression ou une chute constituent la principale cause de décès et d'invalidité chez les jeunes adultes. Mais le problème touche de plus en plus de personnes âgées.

Que se passe-t-il au juste quand vous subissez un traumatisme crânien ? Nous avons interrogé un expert de ce domaine, le Professeur David Menon de l'Université de Cambridge au Royaume-Uni.

PR. David Menon, consultant en soins neurointensifs à l'Université de Cambridge :

"La plupart des gens pensent que si vous souffrez d'un traumatisme crânien, c'est que vous avez reçu un coup sur la tête, que cela a causé une lésion au crâne qui a blessé la partie adjacente du cerveau. Cela peut se produire, en particulier si le crâne est fracturé et qu'il s'enfonce dans le cerveau, mais c'est assez rare.

Les situations qui sont bien plus communes sont les suivantes : quand le cerveau et le crâne bougent à une grande vitesse, et que le crâne heurte quelque chose et qu'il s'arrête de bouger. Le cerveau frappe l'intérieur du crâne. Or, l'intérieur du crâne est très rigide et il comporte des pointes acérées. De sorte qu'un mouvement contre la surface interne du crâne peut provoquer des ecchymoses à la surface du cerveau, ce que nous appelons une contusion. Cela peut aussi provoquer un déchirement des vaisseaux sanguins voire des saignements à la surface ou à l'intérieur du cerveau. Désormais, toutes ces anomalies sont visibles au scanner, lors des analyses de routine que nous obtenons dès l'admission des patients ".

Le troisième type de blessure, en revanche peut être invisible à l'aide de scanners classiques. Il s'agit du déchirement de fibres nerveuses. Toutes les fibres nerveuses qui montent de la moelle épinière jusqu'au cerveau et qui se diffusent dans le cerveau, et à l'inverse, celles qui partent du cerveau pour rejoindre la moelle épinière, passent par des sortes de tuyaux individuels. Quand il y a une accélération ou une décélération rapide, quand le cerveau se met à bouger ou s'arrête de bouger, les fibres nerveuses appelées axones, peuvent se déchirer et causer ce que nous appelons des lésions axonales. Or, ces lésions ne sont pas facilement détectées au scanner. Elles apparaissent à l'aide d'une IRM, soit directement, soit indirectement à travers les vaisseaux sanguins qui se déchirent tout le long. Or c'est l'une des principales causes d'invalidité grave".