DERNIERE MINUTE

Huda Kattan : "Je suis toujours cette adolescente qui voulait être belle"

Huda Kattan : "Je suis toujours cette adolescente qui voulait être belle"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Influenceuse beauté suivie par plus de 37 millions de followeurs, Huda Kattan est une business woman partie de rien qui est aujourd'hui à la tête d'un empire international de la cosmétique de l'équivalent de 490 millions d'euros. Elle reçoit notre journaliste Jane Witherspoon dans ses nouveaux bureaux de Dubaï et évoque sa réussite, le poids du regard des autres, la pression des réseaux sociaux et le bonheur que lui donne sa fille.

Jane Witherspoon, euronews :

"Aviez-vous imaginé un jour détenir cet empire mondial de la beauté qui se porte si bien ?"

Huda Kattan, blogueuse beauté et chef d'entreprise :

"Je crois que quand on démarre quelque chose, on ne sait jamais vraiment dans quoi on s'engage. On a conscience d'avoir cette passion énorme pour ce qu'on fait puisqu'on espère aussi beaucoup que ça deviendra quelque chose de grand. Donc on se donne des objectifs et ensuite, quand on les a atteints, on s'en donne de nouveaux. Finalement, on a toujours cette volonté d'aller de l'avant."

Jane Witherspoon :

"Racontez-moi l'histoire de votre famille et comment tout a commencé pour vous."

Huda Kattan :

"Mon père et ma mère ont quitté l'Irak pour s'installer aux Etats-Unis dans l'idée de trouver de meilleures opportunités. Mon père était professeur. Nous avons beaucoup déménagé. C'était une période un peu dure pour moi. Je n'ai pas eu une enfance des plus incroyables ou des plus heureuses parce que je crois qu'il y avait toujours ce combat mené par mon père qui faisait des études et qui essayait de joindre les deux bouts. Au final, j'ai probablement mené des combats intérieurs par exemple sur la nécessité de rentrer dans la norme. Car il s'agissait d'un environnement très différent. C'est clairement quelque chose qui m'a construite et cela m'a aussi donné du cran. Je me dis que je l'ai probablement vécu comme un combat à l'époque, mais cela m'a transformée - je ne dirais pas en un requin puisque je suis une business woman - mais en une chef d'entreprise solide. Il n'y a pas tant de choses qui parviennent à m'irriter."

Jane Witherspoon :

"Vous êtes sur la liste de Forbes des femmes chefs d'entreprise qui réussissent le mieux aux côtés de Beyonce et Oprah Winfrey. Vous êtes en bonne compagnie !"

Huda Kattan :

"Oui, ce sont des modèles pour moi. Il est clair que c'était un honneur immense pour moi de figurer sur cette liste. C'est aussi quelque chose qui nous fait garder les pieds sur terre parce qu'on travaille tellement dur et on ne cherche pas vraiment à arriver à un point où l'on puisse se dire : J'ai atteint une certaine reconnaissance."

"On ne peut pas plaire à tout le monde"

Jane Witherspoon :

"Pour vous, quel a été le défi le plus difficile à relever quand vous avez lancé votre activité, puis emmené votre marque vers le succès qu'elle a aujourd'hui ?"

Huda Kattan :

"C'est à la fois, un cadeau et une malédiction. Le secteur de la cosmétique était dans une telle effervescence quand on s'est lancé. C'était une bonne chose parce que le moment était opportun. Mais c'était aussi plus exigeant parce que tout le monde essayait de se placer. Je me dis que je veux faire partie de ce monde, mais il y en a déjà sur ce créneau. Alors, je suis sincère quand je veux trouver des astuces qui me rendront plus belle parce que je suis toujours cette même adolescente qui voulait être belle. Je suis toujours en enfance parce que j'expérimente des choses dans le maquillage et je partage mes découvertes avec le monde entier."

Jane Witherspoon :

"Si vous deviez donner un conseil à votre fille, qu'est-ce que ce serait ?"

Huda Kattan :

"C'est un vaste sujet. Je lui dirais qu'on ne peut jamais plaire à tout le monde. Et je me suis toujours demandé : pourquoi est-ce que je me concentre sur les gens qui ne m'aiment pas, sur ce que j'imagine qu'ils pourraient penser plutôt que sur ceux qui m'aiment. C'est difficile. Pourquoi s'occupe-t-on autant de ce que les gens pensent de nous ? Je crois que c'est simplement quelque chose d'humain."

Jane Witherspoon :

"En quoi est-ce important pour vous de donner l'image d'une femme puissante ? Vous êtes un modèle qui donne de la force à d'autres femmes. Il y a beaucoup de jeunes filles qui vous admirent."

"Tellement de pression des réseaux sociaux"

Huda Kattan :

"Merci. Je prends ça très au sérieux. Y compris sur les réseaux sociaux. Ce que je dis toujours, c'est que c'est une responsabilité. Quand on a démarré l'entreprise et qu'on a commencé à avoir du succès, c'est étrange parce que j'ai presque perdu ma motivation, j'ai commencé à me demander quel était le but de tout cela. Et je me suis dit que je faisais cela pour mes enfants, ma fille, et pour ceux qui feront le monde de demain, pas nécessairement les Millenials, mais plutôt la génération Alpha née après 2010. Je pense à eux en priorité. Je me demande dans quel monde ils vont grandir avec ce contexte des réseaux sociaux. Et je peux dire - puisque j'en fais partie - qu'ils ont mis tellement de pression sur nous : on est sans cesse submergés de contenu, de nouvelles stimulations. Et ça me préoccupe beaucoup."

Jane Witherspoon :

"Vous êtes une mère qui travaille : l'équilibre vie professionnelle - vie privée peut être difficile à trouver. Ressentez-vous de la pression ?"

Huda Kattan :

"Oui. Je pense à ma fille constamment. Pour être honnête, je ne m'étais jamais projettée en tant que mère et quand j'ai finalement eu un enfant, j'ai pris la chose très au sérieux. Je lui demande souvent : 'Est-ce que tu veux que j'arrête de travailler ? Et que je ne sois que ta maman ?' Et elle me dit : "Non, je veux que tu sois Huda Beauty" et ça me va. Je prends ça très au sérieux et je me rends compte qu'elle regarde ce que je fais et qu'elle ne voit pas du tout les femmes de la même manière que nous qui avons grandi à une époque où le mot "féminisme" était un gros mot. Pour elle, c'est une notion positive. Elle est face à un monde qui a beaucoup changé. J'aimerais que ce monde soit vraiment incroyable et que les gens soient plus en accord avec eux-mêmes."

Affaire de famille

Jane Witherspoon :

"La famille - j'ai vu que votre sœur Mona est en affaires avec vous, mais il y aussi votre équipe ici qui représente votre famille élargie -, ça semble très important pour vous. Qu'est-ce que ça fait de travailler avec sa sœur ?"

Huda Kattan :

"On se dispute. C'est un défi parce que souvent, on dit des choses à nos proches qu'on ne dirait jamais à la plupart des gens. Il est clair qu'on se dit les choses franchement et on fait cela depuis longtemps toutes les deux. On a appris à communiquer et à travailler ensemble. Chacune a son style qui peut être utile à l'autre. Il y a des moments où on veut bien s'adapter et d'autres où l'on ne veut pas, mais au final, on a le même but et on essaie de faire aller l'autre vers le meilleur à tout point de vue."

Jane Witherspoon :

"Quelle est l'importance de Dubaï, la ville où vous êtes installée ? Et dans quelle mesure le climat ici est-il favorable aux entreprises ?"

Huda Kattan :

"Oh mon Dieu, je ne crois que nous aurions accompli la même chose aux Etats-Unis. Sheikh Mohammed a cette vision, cette capacité d'envisager les choses sans se fixer de limites qui pour moi, a été très inspirante quand j'ai commencé. Dubaï, c'est un lieu nouveau, les Émirats arabes unis sont jeunes. Ils n'ont que 40 ans. Citez-moi un autre pays qui peut faire cela en 40 ans. Et en même temps, c'est exigeant : ceux qui arrivent ici la première fois doivent trouver comment s'intégrer. Moi, je veux rester ici pour toujours."

Jane Witherspoon :

"Est-ce que parfois, vous vous pincez pour y croire ?"

Huda Kattan :

"Oui, un petit peu, tous les jours. Je suis très reconnaissante envers mes collaborateurs, donc venir travailler avec eux, c'est formidable. J'ai beaucoup de chance d'avoir ces personnes magnifiques autour de moi qui m'inspirent aussi beaucoup."

"L'univers de la cosmétique doit être chaleureux et réconfortant"

Jane Witherspoon :

"Qu'est-ce qui vous fait garder les pieds sur terre ou qui plutôt ? On a vu que votre famille est essentielle pour vous."

Huda Kattan :

"Ma fille. D'ailleurs, elle a vraiment les pieds sur terre. Elle est très simple. Par exemple, elle n'a que faire de tout ce qu'il y autour d'elle, elle veut simplement jouer avec ses barbies, faire du slime et des spaghetti arc en ciel. Donc quand je rentre à la maison, ça me fait vraiment chaud au cœur."

Jane Witherspoon :

"Quel est l'avenir de Huda Kattan ?"

Huda Kattan :

"Nous ne sommes pas qu'une marque de cosmétique. Nous sommes là pour faire vivre l'univers de la beauté avec les autres marques qui sont incroyables. Mais nous voulons être aux avant-postes et faire en sorte que cet univers soit chaleureux et réconfortant et où les gens se sentent plus forts grâce à la cosmétique."

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.