DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au large de Dubaï, l'Europe reconstituée sur des îles artificielles et durables

euronews_icons_loading
Au large de Dubaï, l'Europe reconstituée sur des îles artificielles et durables
Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai Tourism
Taille du texte Aa Aa

Il suffit de parcourir quatre kilomètres en bateau, depuis Dubaï, pour accoster dans une oasis insulaire paradisiaque. Au cœur du "World Dubaï" - cet ensemble d'îles artificielles formant une carte du monde visible depuis l'espace - notre journaliste Jane Witherspoon se rend dans "The Heart of Europe", littéralement "le Cœur de l'Europe".

Explore Dubaï Euronews
Capture d'écranExplore Dubaï Euronews

Cette destination ultime de luxe est située sur six îles et abrite des maisons résidentielles exclusives. "Le terrain représente un vrai défi" souligne Josef Kleindienst, à l'origine du concept. "Dubaï est devenu le lieu central de l’innovation. Cela attire les talents pour venir ici et travailler ici".

La durabilité, au cœur du projet

La reconstitution du Vieux Continent a permis de repousser toutes les limites du tourisme. Les îles comprennent le premier complexe à climat contrôlé du monde, créé grâce à une technologie allemande de pointe. Vous trouverez donc de la neige à toute saison, produite à partir d'énergies renouvelables.

"Nous devons pouvoir vivre sur cette planète, sans détruire cette planète. Nous devons respecter la nature dans nos faits et gestes car nous construisons des choses sur l'océan" explique Josef Kleindienst. "Je donne cet exemple simple. Si vous renversez du pétrole sur la terre, le sol peut l'absorber jusqu'à un certain degré, et vous avez le temps de le retirer de ce sol. Vous n'avez pas cette possibilité dans l'océan".

Explore Dubaï Euronews
Capture d'écranExplore Dubaï Euronews

Autre prouesse, la création d'habitations flottantes, appelées "hippocampes". Chaque maison s'étend sur plus de 300 m², répartis sur trois niveaux. Et une surprise attend les visiteurs lorsqu'ils s'aventurent au niveau inférieur qui est tout simplement sous l'eau.

Explore Dubaï Euronews
Capture d'écranExplore Dubaï Euronews

Reconstituer le corail et éduquer les nouvelles générations

En 2017, un été extrêmement chaud a blanchi environ 70% du corail des Émirats arabes unis. Face à cette catastrophe environnementale, le programme de vie marine du "Heart of Europe" a décidé de redonner vie aux eaux environnantes. Le plus grand institut du monde dédié à l'étude du corail a été créé sur ces îles. 100 000 nouveaux coraux y sont cultivés pour rétablir la vie marine originelle dans la région.

Explore Dubaï Euronews
Capture d'écranExplore Dubaï Euronews

"Ces eaux étaient comme vidées à un moment donné. Donc, nous venons ramener toute cette vie dans les eaux" explique Juan Diego Suarez, biologiste, qui constate que ces travaux permettent de reconstituer la "diversité des récifs **coralliens". "Ça ne marche pas seulement avec les poissons. Ça marche avec les hippocampes, les poissons, les coraux, les récifs artificiels**" se satisfait-il.

Le corail grandit d'environ un centimètre par an. Le travail du biologiste marin consiste à le fragmenter, ce qui permet à la matière de "croître jusqu'à 20 fois plus rapidement".

Un programme éducatif sera d'ailleurs proposé aux enfants qui visiteront la destination. "Nous leur attribuerons un mètre carré, chaque enfant qui viendra ici aura cet endroit sous-marin" précise Juan Diego Suarez. "Ensuite, ils planteront l'un de leurs fragments de coraux" qui disposeront d'une position GPS. "Donc au lieu de planter un arbre, vous planterez un corail".

Pas de pesticides

Sur l'une des îles de cette Europe reconstituée, des oliviers vieux de 1500 ans ont été importés d'Andalousie, pour transformer le lieu en un paradis somptueux. "Nous n'utilisons pas de pesticides et de fongicides ou d'insecticides. Nous mettons des engrais naturel" explique Richard Westcott, architecte paysager. "Nous avons une politique de zéro rejet. Nous sommes soucieux de la propreté de l'eau" précise-t-il.