DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : le Parlement européen favorable à un plan de relance massif

euronews_icons_loading
BELGIUM-EU-HEALTH-VIRUS
BELGIUM-EU-HEALTH-VIRUS   -   Tous droits réservés  JOHN THYS/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

C’est par des excuses à l’égard de l’Italie que la présidente de la Commission européenne a ouvert le débat au Parlement européen sur la crise du coronavirus. "Il est vrai que trop de voix manquaient à l’appel quand l’Italie a eu besoin d’une aide au commencement", regrette Ursula von der Leyen.

L’ensemble des groupes politiques du Parlement réclame un plan d’investissement massif pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire. L’une des réponses suggérées est de disposer d’un budget européen ambitieux pour la période de 2021-2027. Le président du Conseil européen, Charles Michel, compte pousser en ce sens lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement jeudi prochain.

Au Parlement certains souhaitent mettre en place d’autres outils de relance comme des obligations corona. "Il faut mutualiser une partie de la dette de nos pays", insiste la sociale-démocrate Iratxe Garcia.

Les députés devraient approuver une enveloppe de 3 milliards d’euros destinée au secteur de la santé. Ces moyens devront aussi permettre de fournir une aide alimentaire aux personnes les plus vulnérables. Enfin ces fonds seront encore employés pour atténuer les pertes pour les producteurs agricoles et les pêcheurs.

Préserver la démocratie

En plus des difficultés économiques, certains responsables politiques s’alarment face à la progression de l’autoritarisme sous couvert d’une réponse sanitaire d’urgence. Le message du libéral Dacian Ciolos est directement adressé au Premier ministre hongrois, Viktor Orban. "Aucune excuse ne doit remettre en question les valeurs démocratiques et nos libertés individuelles", insiste l’eurodéputé.